Le 14ème Tour du Jura Cycliste, dans la tempête sur les sommets !

Lavans-les-Saint-Claude, mis à l’honneur pour la première étape.

56
Le podium des divers maillots à l'arrivée à Lavans-les-Sant-Claude!
Le podium des divers maillots à l’arrivée à Lavans-les-Saint-Claude!
Le jeune belge kobe Goussens très éprouvé à l’arrivée de Lavans, mais vainqueur au général!

«Chaque année il nous faut innover…»
C’est ce que confiait un jour Claude Monrolin, président du club Jura Cyclisme Pays du Revermont organisateur du Tour du Jura Cycliste.
Car ce samedi 27 vers midi, pas moins de 118 coureurs de 15 nationalités différentes ont pris le départ entre Lavans-les-Saint-Claude et Saint-Lupicin, pour 148.5kms.
Le menu concocté offrait deux étapes différentes, le samedi dans le Haut Jura avec de l’altitude notamment le point culminant du Col de Magnard du côté de Lajoux à 1172m et parfois de forts pourcentage (8% maxi), depuis Saint-Claude. Mais la cerise sur le gâteau dont le noyau a été dur à avaler pour certains, c’était cette pluie intermittente et ce froid de canard, qui a pétrifié certains organismes. A l’arrivé de cette étape un jeune coureur français se confiait “C’est la course la plus dure que j’ai jamais faite, car on était trempé en montant, et de plus en haut il faisait un froid de canard -2/-3 (en réalité 4/5 degré), et après il fallait attaquer la descente sur un sol bien mouillé, je te dis pas…”.
Dans de telles conditions, la patience était bonne conseillère, comme pour le vainqueur le jeune belge Kobe Goussens de 22 ans de la Lotto Soudal, en attendant gentiment son heure sur la fin de l’étape dans les 15 derniers kilomètres, passant ainsi en vainqueur de cette 1ère manche la dernière bosse menant sur la ligne d’arrivée devant le Collège du Plateau, avec plus d’une minute d’avance…

Le Dimanche 28 le menu fut d’une toute autre facture… 

En effet quand le peloton parti de Moissey passa sur le coup du déjeuner devant La Maison Jeunet à Arbois, c’était bien plus roulant, un peu aussi sous la pluie, mais sans commune mesure avec le temps de la veille.
Le public était présent sur le parcours, malgré ce temps peu propice. Néanmoins Kobe Goussens, qui avait donc fait le break la veille sur les pentes hautes jurassiennes s’est efforcé avec son équipe de contenir les divers assauts de ses opposants, malgré les dégâts  occasionnés sur les organismes par cette 1ère étape dantesque. Le suisse Sefan Bissegger remportait la deuxième manche en franchissant en tête la ligne à Dole.
Kobe Goussens conservait sa mainmise sur le général. A signaler la prometteuse 14ème place du seul jurassien présent le jeune Théo Lacroix du CC Etupes…