Lancement de saison aux Scènes du Jura

Retrouvez la présentation des premiers spectacles, en octobre, à Dole. D’abord du théâtre puis un concert exceptionnel…

154

A Dole, la saison débutera à La Fabrique le jeudi 10 octobre, à 19 h 30, avec du théâtre, « Je suis vert ! ». Après une sensibilisation à l’écologie dans son collège qui lui fait découvrir avec effroi que le monde entier court à la catastrophe, la jeune Zélia est bien décidée à pousser ses parents, grands-parents, oncle, tante et animaux de compagnie à changer de comportement. Toute la smala devra tâcher de réduire son empreinte carbone sous peine de s’attirer les foudres de la nouvelle convertie, aidée dans sa mission salvatrice par un allié de poids : son petit frère vegan…

Dans ce spectacle tout public qui traite d’un sujet aussi grave que la disparition pure et simple de l’humanité, l’humour ne manque pas, fort heureusement. D’abord parce que les parents y sont éduqués par leur progéniture ; ensuite parce que cette progéniture a une perception relativement approximative du message écologique et que leur engagement, bien que sincère, est souvent inapproprié…

Mais l’engagement de la compagnie, lui, ne souffre aucun doute. La preuve : la comédienne, le comédien et le musicien qui portent cette fable sur scène arborent des costumes achetés en friperies, manipulent des accessoires trouvés dans des brocantes, évoluent dans un décor de briques compactées de bouteilles en plastique et de boites de conserve et vont même jusqu’à suer sur des vélos et des tapis roulants pour produire l’électricité dont ils ont besoin. Autant dire que si vous osez prendre votre voiture pour venir voir ce spectacle écolo, il y a peu de chances qu’on vous laisse entrer… Dès 9 ans.

Stephan Eicher et son 13e album

Suivra le mardi 15 octobre, à 20 h 30, à La Commanderie, le concert de Stephan Eicher.

En 2013, à la suite de la sortie de son onzième album, « L’envolée », Stephan Eicher vous avait rendu une visite fort courtoise au cours de laquelle il vous avait interprété ses toutes nouvelles chansons (dont certaines écrites par Philippe Djian, son complice de toujours) qui faisaient entendre le souffle du vent dans les grandes plaines américaines et qui sonnaient tantôt comme des complaintes, tantôt comme des ballades enlevées, tantôt comme des ritournelles jazzy.

En 2018, le chanteur suisse, grand amateur de projets excentriques, était reparti sur les routes avec une fanfare explosive et tonitruante composée de douze olibrius pour reprendre ses propres titres avec, faut-il le préciser, une grande rasade de cuivres et une bonne dose de percussions. Cette aventure avait donné naissance à un album sobrement intitulé « Hüh ! » – mais vous l’avez constaté vous-mêmes : cette fanfare n’est jamais passée dans le Jura…

C’est sans doute pour se faire pardonner ce rendez-vous manqué que Stephan Eicher revient cette saison pour vous offrir en primeur le contenu de son nouvel album (le treizième, si vous suivez bien), « Homeless song » – littéralement « chanson sans abri ». Et pour porter ces chansons sans domicile fixe, plus de fanfare tapageuse, mais un quatuor acoustique avec des instruments classiques. Stephan Eicher se serait-il assagi ? Non. C’est juste que, depuis ses débuts, le garçon n’a jamais cessé d’explorer et de prospecter, préférant l’expérimentation et le renouvellement à la routine et au confort. C’est probablement pour cela qu’on l’aime tant, celui qui chantait « Pas d’ami comme toi » : parce qu’il n’aura jamais de toit comme ami…

Présentation de saison ce jeudi 5 septembre, à La Fabrique, à Dole. Entrée libre sur réservation au 03 84 86 03 03. Plus d’informations sur www.scenesdujura.com