L’aide à domicile, comment ça marche ?

L’objectif est de favoriser ou maintenir l’autonomie des personnes âgées et leur permettre de continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. Le point en bref sur ces services et les aides potentielles…

63

La population vieillit. Et chaque Jurassien sait aussi que trouver une place en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) relève du parcours du combattant. L’institution vante le maintien à domicile. Une solution qui convient à la personne âgée puisque bien souvent, elle souhaite rester chez elle. Sur le fonds, mais pas toujours sur la forme, la ruralité n’étant pas la mieux servie en terme de services.

Les interventions des services d’aide à domicile ont pour objectif de favoriser ou maintenir l’autonomie des personnes âgées et leur permettre de continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. Les interventions des aides à domicile concernent principalement : l’entretien du logement et du linge, l’aide au lever, l’aide à la toilette, l’aide aux courses, la préparation des repas, la prise des repas, l’aide au coucher. Les aides à domicile peuvent également accompagner les personnes âgées lors de sorties, réaliser des activités de loisirs avec elles, et ainsi contribuer à maintenir leur vie sociale. Certains services d’aide à domicile peuvent encore proposer les prestations suivantes : téléassistance, portage de repas à domicile, petits travaux de bricolage.

Service prestataire/mandataire, emploi direct

Il existe trois façons de faire appel à un service d’aide à domicile : faire appel à un service prestataire et faire appel à un service mandataire, l’emploi direct. Les services d’aide et d’accompagnement à domicile prestataires sont autorisés à fonctionner par le conseil départemental. Ils sont spécifiquement habilités à intervenir auprès d’une population considérée comme fragile. Ils ont le statut de service médico-social et doivent remplir les obligations règlementaires strictes et rendre des comptes régulièrement au conseil départemental. Leurs tarifs sont encadrés. Les aides à domicile sont salariés par le service d’aide à domicile prestataire, alors qu’une personne qui fait appel à un service mandataire est l’employeur de l’aide à domicile. Avec l’emploi direct, votre proche devient l’employeur de votre aidant. Les structures les plus connues dans le Jura sont l’ADMR et Prodessa, mais elles ne sont pas les seules à pouvoir intervenir.

L’aide à domicile peut être complétée par l’intervention d’un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD ou SSAD). Des infirmiers et aides-soignants viennent au domicile de la personne âgée et assurent des soins infirmiers et d’hygiène générale. Pour être prise en charge par la Sécurité sociale, cette forme d’aide à domicile doit être prescrite par un médecin.

L’APA, aide principale

Différentes aides sont possibles pour aider à financer les interventions d’aide à domicile, sous réserve de remplir les différents critères d’éligibilité : l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), l’aide ménagère, les aides fiscales, les aides des caisses de retraite, les aides des complémentaires santé.

Pour bénéficier de l’APA, il faut être âgé de 60 ans ou plus, résider en France de façon stable et régulière, être en perte d’autonomie, c’est-à-dire avoir un degré de perte d’autonomie évalué comme relevant du GIR 1, 2, 3, 4, par une équipe de professionnels du conseil départemental. Il n’y a pas de conditions de revenu pour en bénéficier, mais le montant attribué dépend du niveau de revenus.

Bon à savoir, l’aide à domicile est souvent une vocation. Si c’est un beau métier, c’est aussi une fonction difficile, peu reconnue et pas valorisée. Aussi, les structures sont-elles sans cesse prêtes à recruter et certains territoires plus retirés ne peuvent-ils être couverts par ces services, dont le financement est complexe.