Lac de Chambly : une journée pour découvrir les zones humides

Dans le cadre de la Journée mondiale des Zones humides, la Fédération départementale de chasse du Jura en partenariat avec le Comité départemental en faveur des zones humides, a proposé samedi 23 février une demi-journée de découverte sur le site du lac de Chambly.

122
Le complexe lacustre de Chambly, 95 ha de lac, bas-marais, forêt marécageuse et cours d'eau.

Rendez-vous est donné à 9 h 30 sur la route des cascades. Accueillis par Cédric Fumey et Sérène Ramon de la Fédération départementale des chasseurs du Jura, les participants, une cinquantaine, séparés en deux groupes, ont découvert un site naturel historique, propriété de la Fondation Sommer, de la Fédération des chasseurs du Jura.
Ce site a subi de nombreuses altérations, en raison d’aménagements, constructions d’ouvrages, création de fossés, plantations forestières, dérivation de sources et cela dès le début du 19e siècle. Tout cela fait que le site est aujourd’hui très dégradé par rapport à l’origine“, a expliqué Cédric Fumey.
Le technicien a ensuite rappelé l’objectif de la fédération des chasseurs, celui de restaurer le milieu afin qu’il retrouve son état initial. Une période de diagnostic est donc lancée, pour deux années : aspects sociaux et économiques, enjeux de la biodiversité, fonction de ces milieux humides. “Une zone humide est une zone utile. Zones de transition entre terre et eau, leur diversité fait leur beauté, et permet ainsi d’accueillir de nombreuses espèces d’animaux, dont 30% des espèces rares et menacées, la moitié des oiseaux et la totalité des grenouilles qui en ont besoin pour vivre“.
Le site de Chambly est un complexe lacustre de 95ha, comprenant lac, bas-marais, forêt marécageuse, cours d’eau). La mise en place de divers instruments de mesure (pluviomètre, sonde, piézomètre….) permettra d’étudier le site dans le cadre d’un projet de restauration.

Les zones humides en quelques chiffres

Les milieux humides représentent 6% des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et diversifiés de notre planète. On estime que 64% des zones humides ont disparu depuis 1900, dont 35% entre 1970 et 2015. Suite à la mobilisation de nombreux acteurs de l’eau et des espaces naturels, en 2007, près de 70% de la superficie des zones humides connues était concernée par au moins une mesure de gestion ou de protection.

Une cinquantaine de personnes ont participé à la journée découverte des zones humides.
Différentes mesures seront prises durant 2 ans, dans l’objectif d’un projet de restauration du site.