La Ville de Dole cultive la culture

Tant attendue, la Saison culturelle de la Ville de Dole a récemment été dévoilée. Au programme, de nombreux concerts, spectacles et expositions dans des lieux tout aussi superbes les uns que les autres. Reportage.

0
96
À la fin de l’année, le chef d’orchestre espagnol Jordi Savall, dont la renommée internationale n’est plus à faire, dirigera le Requiem et la symphonie n°41-K551 « Jupiter » de Wolfgang-Amadeus Mozart (1756-1791).

Dole au son de la musique classique

Pour cette Saison culturelle, la municipalité a décidé de proposer une offre de concerts de musique classique tout à fait notable. À la Commanderie, le 19 septembre 2021 à 17h00, le concert Aimez-vous Brahms ? sera donné par le prestigieux Orchestre symphonique de Bâle. L’occasion de (re)découvrir des œuvres du symphoniste Johannes Brahms (1833-1897). Pour le Concerto n°1, le célèbre pianiste russe Alexander Melnikov rejoindra même l’orchestre.

À la fin de l’année, le chef d’orchestre espagnol Jordi Savall, dont la renommée internationale n’est plus à faire, dirigera le Requiem et la symphonie n°41-K551 « Jupiter » de Wolfgang-Amadeus Mozart (1756-1791). La Commanderie, le 4 décembre 2021 à 20h00, vibrera alors d’une harmonie particulière.

 

Reportée du mois de mars 2021, la 6e édition de Pupitres en liberté du Conservatoire, organisée en étroite coopération avec la municipalité, proposera aux Dolois, du 9 au 10 octobre, un voyage de la Russie à l’Orient.

Reportée du mois de mars 2021, la 6e édition de Pupitres en liberté du Conservatoire, organisée en étroite coopération avec la municipalité, proposera aux Dolois, du 9 au 10 octobre, un voyage de la Russie à l’Orient. 20 concerts seront proposés dans 5 lieux différents (la plupart des concerts auront lieu à l’Auditorium Karl-Riepp et à La Fabrique, mais aussi place du 8 Mai, à l’église des Jésuites et à la Commanderie). Près de 25 artistes se produiront alors. Le festival de musique classique s’ouvrira le 9 octobre à 15h30 sur la place du 8 Mai. Ce week-end musical se terminera le lendemain, à 18h00, à la Commanderie avec un concert de clôture.

Le Conservatoire de Dole proposera de nombreux concerts durant la Saison culturelle, à l’instar de Clementi e tutti Chianti le 12 octobre 2021 à 18h30 à l’Auditorium Karl-Riepp ou de Tanguisimo le 9 novembre 2021 à 18h30 dans le même lieu.

Plus globalement, Dole se parera de musique classique. À vos calendriers !

 

Concerts

►Concert saxophone et piano : 16 novembre 2021, à 18h30 à l’Auditorium Karl-Riepp.

►Concert de la sainte Cécile : 21 novembre 2021, à 17h00 à la Commanderie.

►Trio Althéa : 7 décembre 2021, à 18h30 au Foyer du théâtre.

►Quatuor de Verdi : 18 janvier 2022, à 18h30 à l’Auditorium Karl-Riepp.

►Quatuor avec piano de Robert Schumann : 8 février 2022 à 18h30 à l’Auditorium Karl-Riepp.

►Concert de clôture de Pupitres en liberté : 3 avril 2022, à 18h00 à la Commanderie (avec l’Orchestre Victor-Hugo Franche-Comté).

►74e Festival international de Besançon : 14 septembre 2021, à 18h30 à l’Auditorium Karl-Riepp.

 

Le Musée des Beaux-Arts a 200 ans

Fondé en 1821, le Musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Dole fête donc ses 200 ans cette année. Depuis 1980, le musée est situé au Pavillon des Officiers, un bâtiment ancien du XVIIIe siècle réhabilité brillamment par Louis Miquel. Autrefois, il se trouvait dans le Collège de l’Arc et dans l’ancienne chapelle des Jésuites.

Depuis les années 1980, des milliers de personnes ont pu découvrir les riches collections  de ce musée. Au sous-sol, un fonds archéologique important témoignant de l’histoire locale est conservé, largement nourri par l’archéologue Julien Feuvrier (1851-1936). Aux étages, des œuvres d’art sont également abritées, comme les nombreuses et précieuses toiles du peintre Auguste Pointelin (1839-1933).

Afin de célébrer comme il se doit ce bicentenaire, l’exposition 200 ans d’Histoire sera visible dans le musée municipal du 22 octobre 2021 au 13 mars 2022.

Afin de célébrer comme il se doit ce bicentenaire, l’exposition 200 ans d’Histoire sera visible dans le musée municipal du 22 octobre 2021 au 13 mars 2022. Une exposition qui retracera la naissance de ce lieu de conservation, l’acquisition des collections ou encore les grands noms qui ont fait du musée des Beaux-Arts et d’archéologie, ce qu’il est maintenant. Un musée riche et incontournable par ses collections archéologiques, d’art moderne et d’art contemporain. L’occasion aussi d’évoquer plus globalement les différents types de muséographie à des époques différentes. Les multiples artistes largement affiliés à ce musée. Un musée humble, ambitieux, qui ne cesse d’attirer chaque année davantage de visiteurs. Puisque l’histoire de ce musée s’écrit encore, et que ce lieu conserve l’histoire de tout un chacun, nous pouvons tous prendre part à cette exposition en apportant un objet, un souvenir, ou autre chose qui nous lie au musée.

 

Le théâtre revient sur scène

Bâti entre 1840 et 1843, le théâtre de Dole est classé à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1996. Ce théâtre à l’italienne du XIXe siècle, riche par son architecture, avait néanmoins besoin d’une importante restauration. De plus, ce bâtiment ancien ne répondait plus aux normes, notamment d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. C’est pourquoi, en 2015, il a fermé ses portes.

Le projet visant à « faire du théâtre de Dole un outil scénique performant, un lieu accueillant et un monument d’exception », d’après les termes de Jean-Philippe Lefèvre, a donc duré 6 ans. Débuté en 2017, le chantier piloté par un architecte en chef des Monuments Historiques a permis de restaurer, par exemple, les couvertures et les façades. La scène a aussi été réhabilitée. Plus globalement, les équipements de ce théâtre ont été repensés pour être harmonisés avec notre époque, tout en conservant le cachet et la singularité du lieu. Un ascenseur a aussi été installé pour faciliter l’accès à tout un chacun. L’objectif de rendre accessible la culture par le théâtre au plus grand nombre est donc atteint. Une opération largement financée, à presque 80%, par des subventions de l’État, de la région et du département.

Après l’inauguration le samedi 27 novembre 2021 du théâtre municipal, des représentations sont d’ores et déjà prévues pour la fin de l’année, sous l’égide des Scènes du Jura. Ainsi, le 28 novembre (à 17h00), le 17 décembre (à 20h30) et le 18 décembre (à 20h30), Le Siffleur sera joué, accompagné par l’Orchestre Victor-Hugo Franche-Comté. En 2022, il sera possible d’assister à :

Children of Britten : 13 janvier 2022, à 14h30/14 janvier 2022, à 20h30/15 janvier 2022, à 19h30.

Nostalgie 2175 : 1er février 2022, à 20h30.

Arlequin poli par l’amour : 11 février 2022, à 20h30/12 février 2022, à 20h30.

Y mettre du sien ! : 12 mars 2022, à 16h.

Le Récital : 18 mars 2022, à 20h30.

À quoi rêvent les méduses : 20 avril 2022, à 10h00 et 15h00/21 avril 2022, à 10h00 et 18h30.

La nuit juste avant les forêts : 3 mai 2022, à 14h30 et 20h30.

Chair et os : 12 mai 2022, à 20h30.

 

2 pièces de théâtre remarquables

La municipalité de Dole propose deux pièces de théâtre de boulevard qui vont assurément faire salle comble. De grands noms joueront alors sur scène pour ces spectacles, comme le 8 mars 2022 à 20h30, où Kad Merad, Claudia Tagbo et Lionel Abelanski se retrouveront pour proposer aux Dolois une comédie sur l’amitié. La pièce Amis de Amanda Sthers et David Foenkinos, mise en scène par Kad Merad lui-même, sera l’occasion pour les Dolois de découvrir les secrets pour dénicher l’ami parfait, avec le réseau social Amitic. Une pièce burlesque et cocasse de qualité qui sera jouée à la Commanderie.

De grands noms joueront alors sur scène pour ces spectacles, comme le 8 mars 2022 à 20h30, où Kad Merad, Claudia Tagbo et Lionel Abelanski se retrouveront pour proposer aux Dolois une comédie sur l’amitié. © Céline Nieszawer.

L’autre grande pièce de théâtre de boulevard proposée par la ville de Dole s’intitule Un chalet à Gstaad de Josiane Balasko. Loin du Père Noël est une ordure ou des Bronzés 3, Josiane Balasko proposera aux Dolois de la suivre dans sa nouvelle aventure où Françoise (jouée par elle-même) et Jean-Jacques Lombard, formant un couple très riche, reçoivent des amis riches également, accompagnés par un homme des plus étranges, légèrement gourou, qui va annoncer que leur fortune est menacée. Une pièce de théâtre qui sera aussi jouée à la Commanderie. De quoi bien se nourrir culturellement…

 

L’autre grande pièce de théâtre de boulevard proposée par la ville de Dole s’intitule Un chalet à Gstaad de Josiane Balasko.

Point de vue d’élu
Jean-Philippe Lefèvre, Conseiller municipal délégué en charge des politiques culturelles

« Si je devais résumer la saison culturelle, je crois qu’on pourrait parler d’abondance et de diversité. Moi, je veux que chacun puisse trouver son bonheur, que ce soit de l’humour, du théâtre d’auteur ou de boulevard. Pour les amateurs de musique classique, nous aurons une saison plus qu’étoffée pour une ville de 25 000 habitants avec Jordi Savall en décembre. Le répertoire de la saison est facile d’accès, que ce soit la 3e symphonie de Brahms ou le Requiem de Mozart. Les propositions pour les Pupitres en liberté du mois d’avril sont aussi des grands airs.

Je tiens à ce que les propositions de la ville demeurent accessibles au plus grand nombre. Diversité et abondance, tout le monde peut y trouver son bonheur. Mon souci, c’est qu’on y trouve de tout.

Durant cette saison, il y aura de grands rendez-vous : la réouverture du théâtre avec un spectacle très grand public à un prix très accessible. Et l’exposition sur les 200 ans du musée de Dole pour prendre la mesure de cette institution. 2 siècles, ça se fête ! ».