La stratégie jurassienne pour lever le confinement

Le préfet Richard Vignon a mis en place un comité local de levée du confinement. Pour résumer : "Tout redémarre lundi sauf les cafés et restaurants, les collèges et lycées, les parcs et jardins, les cinémas et théâtres". Explications.

1139
Lundi dernier, le préfet a réuni les présidents des communautés d’agglomération et de communes afin d’évoquer les mesures de levée de confinement. Crédit : préfecture du Jura.

En préambule, le préfet du Jura, Richard Vignon, a rappelé que le Jura est classé en rouge du fait de la situation tendue des hôpitaux de Bourgogne/Franche-Comté et ce jusqu’au 2 juin au moins. « Le virus circule peu. Je ne peux pas dire qu’il ne circule pas, il y a toujours des gens qui tombent malades. La circulation est faible car le confinement est arrivé à temps et a très bien fonctionné dans notre département. »
Le préfet a installé la semaine dernière un Comité local de levée du confinement, qui regroupe les services de l’Etat, les parlementaires, les présidents du Conseil départemental, de l’association des maires du Jura et de l’association des présidents de communautés de communes.
« Ce comité a vocation à analyser la situation, à orienter les axes de travail, à transmettre les informations aux acteurs politiques, économiques et associatifs, à faire remonter les difficultés… », a précisé le préfet, qui le préside.

Sept cellules de travail

Le Collec se réunit toutes les semaines et il s’appuie sur sept cellules de travail dont le rôle est de préparer et mettre en œuvre les décisions du comité. Elles sont intitulées : task force éco, cellule éducation, cellule déconfinement, cellule cohésion sociale, cellule départementale de coordination des initiatives masques, cellule sanitaire et testing, cellule territoriale d’appui à l’isolement.
« Tout redémarre lundi sauf les cafés et restaurants, les collèges et lycées, les parcs et jardins, les cinémas et théâtres. »
Il reste à définir d’ici lundi les ouvertures des bibliothèques et musées et celles des lieux accueillant des touristes, mais « a priori il n’y a pas de grands sites qui seraient concernés par une fermeture dans le Jura ». Concernant les plages, le préfet se dit « tout à fait ouvert à les ouvrir si les maires démontrent qu’ils ont mis les dispositions nécessaires en place ». Sur les activités sportives, Richard Vignon a rappelé que seuls les sports individuels de plein air sont autorisés.
« A partir de lundi, chacun peut aller et venir comme il l’entend, mais pas à plus de 100 km sauf motif impérieux, professionnel ou familial. Le document sera prochainement téléchargeable », a conclu le préfet. Ce week-end, policiers et gendarmes jurassiens poursuivront les contrôles de vos déplacements.

La rentrée dans les écoles

3 451 élèves de grande section, CP et CM2 reprendront le chemin de leur école jeudi et 8 371 élèves de maternelle et élémentaire dès lundi prochain, soit 39 % des écoliers jurassiens. 26 % utiliseront les transports solaires, 52 % souhaitent déjeuner à la cantine et 35 % être inscrits aux services périscolaires.
Sur les maires qui ont fait le choix de laisser l’école fermée, l’inspection académique n’a pas encore de chiffres définitifs, mais Mahdi Tamene, son directeur, rappelle que dans ce cas « les enseignants continueront le travail pédagogique à distance. »

Pour les personnes en situation précaire

Erick Kerourio, directeur de la cohésion sociale et de la protection des populations, a fait le point sur le travail de la cellule de cohésion sociale. Elle a soutenu l’action des associations caritatives sur la distribution alimentaire et en mettant à disposition 25 000 tickets services de 3.50 euros pour compléter leurs dons en nature d’ici fin mai.
Quant à la plateforme « je veux aider », elle a mobilisé 700 bénévoles pour différentes actions : courses, lien social…