La société de Saint Vincent de Paul recherche des bénévoles

Développant des actions caritatives, la société de Saint Vincent de Paul permet quotidiennement d’accompagner les plus démunis, notamment dans le Jura. Dernièrement, l’assemblée générale des quatre conférences jurassiennes s’est tenue à Dole. Reportage.

183
Développant des actions caritatives, la société de Saint Vincent de Paul permet quotidiennement d’accompagner les plus démunis, notamment dans le Jura. Dernièrement, l’assemblée générale des quatre conférences jurassiennes s’est tenue à Dole.

L’histoire d’une organisation altruiste

Dans les années 1830, alors que la pauvreté rongeait notamment Paris, des étudiants de la Sorbonne s’engagèrent dans la lutte contre la misère. Frédéric Ozanam (1813-1853), par son charisme, devint leader de cette volonté. Ces jeunes organisèrent ensuite leurs actions sur le territoire en créant des « Conférences de Charité ». Peu à peu, l’idée se diffusa à l’international.

Fondateur des lazaristes, saint Vincent de Paul (1581-1660) fut marqué, au cours de son existence, par la pauvreté de son temps. Durant sa vie, il côtoya également des galériens – ce qui le sensibilisa aux questions d’exclusion.

Par conséquent, cette société prit le nom de celui qui lutta contre différentes formes de misère.

Des bénévoles jurassiens énergiques

Véritable réseau de charité, la société de Saint Vincent de Paul est actuellement riche de 800 000 bénévoles et de 45 000 conférences. Elle est présente dans environ 150 pays. Œuvre initialement chrétienne, cette société est basée sur le respect d’autrui.

Les quatre équipes jurassiennes – ou conférences – sont portées par une soixantaine de bénévoles. Accueillant chaque semaine des personnes démunies, les conférences jurassiennes ont enregistré, l’an dernier, 8096 heures de bénévolat tandis que près de 1800 personnes sont venues chercher des vêtements. Accompagnant et apportant des produits de première nécessité, la société de Saint Vincent de Paul est présente, pour le Jura, à Salins-les-Bains, Orchamps, Dole et Champagnole.

Un besoin accru de bénévoles

De la vente de vêtements à 1 euro à celle de meubles, les conférences jurassiennes se mobilisent pour permettre à chacun de vivre dignement. Des aides financières peuvent être également données. Des centaines de personnes ont pu bénéficier des fruits de cette organisation. Dans le Jura, les conférences arrivent donc à lever des fonds – comme lors de brocantes – pour les redistribuer ensuite.

En revanche, fonctionnant sur la base du bénévolat, les conférences jurassiennes sont à la recherche de volontaires souhaitant faire reculer la pauvreté. Ainsi, Christiane Tournier, présidente départementale, aimerait accueillir davantage de bénévoles. Des personnes maîtrisant l’informatique sont notamment souhaitées. Toutefois, il est possible d’apporter son énergie et ses compétences pour seulement quelques heures.

Pour plus de renseignements, contactez Christiane Tournier : 06.31.99.86.23./ christiane.tournier@neuf.fr

Les mercredis après-midi, de 14h00 à 17h00, une permanence est assurée, à Dole, au 58 rue du Général Lachiche.