La Région en visite de rentrée scolaire au Lycée du Pré-Saint-Sauveur

Des filières techniques remise à l’ordre du jour...

56
Les locaux techniques du bâtiment C en réfection!
La Cantine sert 800 repas par jour!
Les agents de service écoutent les discours!
Les locaux techniques du bâtiment C en réfection!

La semaine passée c’était la rentrée scolaire pour les écoles primaires, prises en charge par les mairies, dont la presse a relaté les visites.  Mais c’était aussi la rentrée des lycées, dont la région a compétence. Plusieurs membres de l’institution régionale étaient en visite sur le territoire. Et à Saint-Claude au Lycée du Pré Saint-Sauveur, Valérie Depierre, vice-présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des formations sanitaires et sociales et des personnes handicapées visitait le Lycée le lundi 2 septembre. Elle était accompagnée dans sa visite par Frédéric Poncet le conseiller régional du Haut Jura. Elle s’est dite très heureuse de faire une telle visite dans la belle cité scolaire san claudienne. Mr Opagiste le proviseur rappelait que 1270 élèves fréquentaient la cité en cette rentrée 2018/2019, dont 500 collégiens. C’est une petite perte de 30 élèves sur l’année passée. Il précisait aussi tout en visitant la cantine scolaire, dont quelques réfections sont encore prévues, que ce sont 800 repas qui y sont préparés par jour. Quant à l’internat, pour 180 places disponibles, il n’accueille que 50 à 60% d’élèves. Un vent d’optimisme pour cet internat, c’est peut-être l’ouverture des filières plus spécifiques, qui peuvent permettre d’accueillir d’autres élèves venus d’ailleurs.

Des filières professionnelles : le retour…

D’ailleurs la vice-présidente a rappelé que la région BFC, qui compte 130 lycées y consacrait un budget de 310M€ avec des lignes budgétaires très variées, l’extension de la gratuité des transports, la rénovation et  la transition énergétique, différents dispositifs culturels, la restauration, et les manuels scolaires, l’enseignement professionnel, l’apprentissage, entre autres.
D’ailleurs à ce sujet de l’enseignement professionnel, des travaux dans le bâtiment C sont en cours afin que le plateau technique, rénové puisse accueillir une cinquantaine d’élèves dans des filières techniques Bac Pro, soit les métiers de l’électricité et de la maintenance. Dans quelques mois, il sera possible au PSS de passer son examen professionnel de technicien supérieur maintenance.
Ceci semble-t-il doit permettre de répondre en terme de formations aux suppliques des industriels locaux. Mais comme l’a précisé Frédéric Poncet, il faudrait anticiper d’autres formations, telles le tourisme, les métiers de la nature et des sports.
Une belle journée tournée vers l’avenir…