La région à l’honneur avant la cérémonie des Molières

La fiction « Brûlez Molière » ouvrira, le lundi 13 mai, à 21 h, sur France 2, la 31e édition de la cérémonie des Molières. Elle a été principalement tournée en Bourgogne / Franche-Comté.

83

1664, Molière joue pour la première fois le « Tartuffe » devant le Roi et sa cour. Face à cette comédie qui ridiculise les dévots, l’Eglise catholique demande au souverain de l’interdire. Soucieux de ses intérêts politiques, Louis XIV accepte. Dès lors, de 1664 à 1669, Molière, libertin affiché, va se battre pour obtenir le droit de rejouer sa comédie. On le traite de « Diable » et les religieux le condamnent au bûcher ! Fervent défenseur de la libre pensée, il refuse de céder à ces menaces et, au risque de tout perdre, fera l’impossible pour défendre sa liberté de pouvoir rire de tout.

« Brûlez Molière ! » vous plongera dans les arcanes du pouvoir politique et ecclésiastique de l’époque, mais aussi dans l’intimité de la vie de l’auteur. Ce film, véritable thriller politique, raconte comment le théâtre, la comédie et la caricature peuvent devenir des armes au service de la liberté.

L’humour peut-il être condamné ?

L’art peut-il être censuré ? Et l’humour condamné ? Entre rires et larmes, Molière y répond. Mais 350 ans plus tard, cette question reste toujours d’actualité. Avec Dimitri Storoge, Jules Pelissier, Agathe de la Boulaye, Cosima Bervernage, Pierre Aussedat, Benoit Chauvin. Avec la voix de Charles Berling. Scénario : Jacques Malaterre. Avec Georges Forestier, Claude Bourqui (conseillers historiques). Produit par Emmanuel Priou, Yves Darondeau.

Autre valeur ajoutée notable de la fiction de Bonne Pioche, la possibilité d’y découvrir la figure authentique de Molière et toutes ses facettes, jusque-là méconnues du grand public (origines familiale et sociale, train de vie, liberté des mœurs…). Un Molière également en immersion avec ses contemporains, de Lully à Boileau, en passant par La Fontaine…