La Pive, une monnaie Franc-Comtoise

La Pive a maintenant plus de 2 ans. Créée en 2017, cette monnaie complémentaire a été mise en circulation par un réseau de citoyens réunis en association. C’est un moyen de paiement simple qui dynamise l’économie locale par une mise en réseau des acteurs économiques. Actuellement, plus de 25 000 pives (1 Pive égale 1 euro) sont en circulation.

62

En France, il existe des dizaines de monnaies locales en circulation et de nombreux projets sont en cours d’élaboration. En Franche-Comté, l’aventure est née d’une initiative citoyenne en 2014, précisément le 21 octobre. Pour pouvoir obtenir des Pives et payer avec, il suffit d’adhérer à l’association pour 10 euros. Les billets disponibles sont de 1, 2, 5, 10 et 20 Pives. La valeur de la Pive est de 1 euro. Elle est actuellement acceptée par plus de 35 commerçants et artisans sur le bassin lédonien.

Vivant à son comptoir d’échange

Des commerçants engagés

D’après Lionel, le gérant du Leonz’Café, l’adhésion à la Pive est un geste citoyen et un engagement politique en faisant une démarche locale avec des gens que l’on connaît :  « Peu de clients payent en Pive, cela reste marginal, mais j’en parle autour de moi sans être pour cela le promoteur. Cela me permet de parler des produits locaux. Je peux l’expliquer mais je ne veux pas l’imposer, car les gens ne sotn la pas pour qu’on leur prêche la bonne parole. Je fais partie des commerçants engagés dès le début dans cette aventure”.

l’équipe lédoniene de la Pive

Le témoignage de Vivant, responsable magasin à Biocoop


La librairie Guivelle et Biocoop à Lons le saunier sont les deux comptoirs d’échange où on peut changer des euros en Pive. Le témoignage de Vivant, responsable magasin à Biocoop est intéressant puisque il est à la fois comptoir d’échange et commerçant acceptant la Pive comme moyen de paiement :
« En tant que SCOP, nous sommes défenseurs des valeurs territoriales et la Pive en fait partie, car cela évite que l’argent ne reparte dans des circuits moins vertueux, elle dynamise le commerce local et a un aspect fort au niveau social. Chez nous, elle fonctionne peut-être mieux qu’ailleurs car beaucoup de nos clients sont déjà adeptes des circuits courts et se servent de la Pive comme un moyen de ne pas cautionner certains achats pour des produits fabriqués au bout du monde. Je connais une cliente, par exemple qui fait tous ses achats de noël en Pive. Chez nous, les salariés volontaires touchent une partie de leur salaire en Pive. Malgré le manque d’informations, le nombre de clients concernés a tendance à augmenter. Il y a deux sortes de clients, le militant qui va chercher à faire avancer la chose et le second qui se contente de l’utiliser »

L’équipe lédonienne de la Pive

Pourquoi adhérer ?


Utiliser des Pives vient accroître l’impact bénéfique des achats locaux, en effet les Pives seront réinjectées par les professionnels dans l’économie locale , ce qui n’est pas forcément le cas pour les euros. Elle n’est donc pas une monnaie uniquement destinée aux particuliers. Il n’y a aucun risque à utiliser des Pives puisque il y a un fond de garantie qui stocke  les euros échangés contre des Pives
La Pive est dans l’ensemble très peu connue, certainement par manque de communication. Dans les régions où les collectivités se sont engagées, la monnaie locale s’est développée. La Pive est adhérente au mouvement SOL qui regroupe 35 monnaies locales. Gageons une belle réussite à cette initiative citoyenne, dans l’air du temps.