«Un Ami, un Élu, un Président…»

Un adieu solennel rendu à Gérard Maradan.

0
163
Dans la petite Église de Morbier, recueillement, reconnaissance et peine ce mercredi matin!
Dans la petite Église de Morbier, recueillement, reconnaissance et peine ce mercredi matin!

 

Gérard Maradan figure emblématique bien connue sur notamment Morbier et les Hauts de Bienne s’en est allé ce dimanche 21 février au démarrage d’une sortie de ski matinale sur les pistes au-dessus des Marais qu’il connaissait mieux que quiconque.
A 68 ans cet homme d’une belle allure n’a cependant pas résisté à un malaise cardiaque, malgré le secours d’une infirmière et de sapeurs-pompiers présents sur les lieux.
C’était «un Ami, un Élu, un Président…» que nous pleurons aujourd’hui. C’est en ces trois mots prononcés lors de la cérémonie, que beaucoup de Morberands se sont reconnus, y compris ceux nombreux restés sur le parvis, compte tenu de l’affluence à cet office religieux, et des mesures de distanciation sociale à cause du Covid.
Le maire Daniel Flament a rappelé d’ailleurs les liens d’amitié de plus de quarante ans qui le liaient avec lui, et de l’influence que ce dernier avait eue vis-à-vis de lui pour fédérer sa liste aux dernières élections municipales.
Homme estimé et estimable il laisse alors dans le chagrin et la peine sa femme Odile, ses deux enfants et 5 petits-enfants, son frère Christian, ainsi que tous les administrés de la commune dans laquelle il était impliqué au conseil municipal depuis une douzaine d’année, et dernièrement comme second adjoint aux travaux et au déneigement, et  comme responsable très dévoué de l’association «Neige et loisirs».

Créateur de lunettes sa vie durant

Rappelons ici que sur le plan professionnel, mécanicien à la base, c’était un lunetier à la retraite, ayant travaillé notamment chez Lamy Jeune puis chez L’Amy Lunettes dans les années 90/2000, ainsi qu’à son propre compte dans la fabrication de lunettes en corne de buffle notamment. Créatif et inspiré toute sa carrière s’était ainsi déroulée dans la conception et la création de nouveaux modèles de lunettes.
«Il va laisser un grand vide», pouvait-on entendre en sortie d’église.