Un parrainage qui peut changer la vie d’un enfant

L’UDAF du Jura propose de créer un lien privilégié et de proximité entre parrains et enfants : un concept novateur pour permettre à ces derniers de s’épanouir en découvrant d’autres univers.

103
Olivier Bonnot, Michel Bleuze et Hubert Gremaud (de g. à d.) : toute l'UDAF se mobilise pour le parrainage.

Ouvrir une fenêtre, créer une passerelle vers une personne de confiance : c’est sur ce principe original que l’UDAF (Union départementale des associations familiales) du Jura lance en 2019 le parrainage de proximité. Parce que des parents veulent offrir « autre chose » à leurs enfants, parce qu’ils manquent de temps pour leur faire découvrir de nouvelles activités, parce que des familles monoparentales ont parfois besoin de souffler pendant quelques heures, parce que des parents veulent rompre avec la dictature des écrans pour revenir à des activités plus saines, parce que des enfants uniques ont besoin de petits camarades pour s’amuser et partager : mille et une raisons peuvent faire dire à des familles « Pourquoi pas mon enfant ? ». Qu’elles soient en difficulté ou pas, des familles peuvent donc « offrir ce cadeau » à leur(s) enfant(s) explique Isabelle Desgouilles, chargée de mission à l’UDAF. Un cadeau bien cadré (lire encadré), mais qui n’exclut pas la notion de plaisir évoque Michel Bleuze, administrateur de l’UDAF en charge du service parrainage.

Aider un enfant à grandir

Quoi de plus valorisant en effet que de proposer à un enfant d’aller au cinéma, de faire une balade ou une activité sportive, de découvrir une activité culturelle : bref de l’aider à grandir (particulièrement  s’il est en difficulté), de l’ouvrir au monde, un monde complémentaire de celui qu’il vit au quotidien dans sa famille. Et quel bonheur d’entendre un enfant parler fièrement de « son parrain » ou « sa marraine » !  Les parrains n’ont pas d’obligations, hormis celle de s’engager dans la durée (1 an minimum), ce qui permet souvent à une relation forte de se tisser. Comme l’illustre Michel Bleuze : « Un enfant  a été parrainé par un couple de personnes plus âgées résidant à proximité. Un truc s’est passé entre eux, à tel point qu’ils ont été invités au mariage de cet enfant devenu grand. Ils font presque partie de la famille ». Sans aller jusque là, la proximité géographique souhaitée entre parrains et parents crée aussi du lien. Et surtout « il ne s’agit pas d’une adoption, les parrains ne se substituent pas à la fonction parentale » rassure Hubert Gremaud, président de l’UDAF du Jura, qui insiste par ailleurs sur la gratuité de ce parrainage de proximité.

Informations et contact : www.udaf-jura.fr/03 84 47 64 64

Comment ça marche ?

Afin de maximiser la sécurité de l’enfant, les futurs parrains et marraines doivent montrer patte blanche, et justifier d’un certain nombre de conditions (casier judiciaire vierge, entretien avec une psychologue, etc.). Les enfants (jusqu’à 18 ans) peuvent vivre dans une famille naturelle, une famille d’accueil ou une structure. Les parrains peuvent être personne seule, couple, ou famille. Ils seront accompagnés durant tout le parrainage par l’UDAF, et gardent la faculté d’interrompre celui-ci s’il ne donne pas satisfaction, assure Olivier Bonnot, directeur général de l’UDAF.

L’UDAF du Jura change d’image

Un nouveau logo…mais la même philosophie.