La nouvelle école de Cize et de Ney inaugurée

Les 85 écoliers des 2 villages profitent de locaux tout neufs et adaptés depuis la rentrée de septembre.

113
Les élus (Clément Pernot au centre et Philippe Wermeille tout à d.) ont coupé le ruban tricolore.

“Ça n’a rien à voir, c’est une super école, bien conçue ” : pour les parents d’élèves tels Stéphane Colin, la nouvelle école de Cize-Ney, baptisée « Les cerisiers calins », mérite une (très) bonne note. Les 85 écoliers viendront pour partie du village voisin de Ney, plus exactement les classes mixtes de CE1/CE2 et CM1/CM2. Une fusion entre les 2 communes enclenchée en 2014 a rappelé le maire de Cize, Philippe Wermeille, suite aux concertations avec l’éducation nationale, et grâce à la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CCCNJ) « qui investit sans compter pour ses écoles ». Clément Pernot, président de la CCCNJ, a confirmé que l’objectif était de placer tous les écoliers sur un pied d’égalité, où qu’ils se trouvent, et de « donner aux enfants les meilleures chances de réussir ». Ce qui passera demain par la rénovation de l’école d’Arsure-Arsurette, et la création d’un nouveau groupe scolaire à Sirod. A Cize, les écoliers ont pris possession des 540 m2 de l’extension dès la rentrée de septembre 2018 après 1 an de travaux : des salles « calmes, lumineuses, spacieuses, idéales » ont-ils déclamé lors de l’inauguration qui a eu lieu le 15 février en présence d’élus locaux, du préfet du Jura et des architectes.

Une 5e classe prévue si besoin

Sophie Poilfoulot, du cabinet Serge Roux, a relaté le choix d’une construction en bois destinée à bien s’intégrer avec les bâtiments existants, ce qui a même permis la création d’un préau commun dans la cour de l’école. « Les salles lumineuses et fonctionnelles sont dotées de vidéo projecteurs et de 10 ordinateurs » a précisé Philippe Suescun, le directeur du nouveau groupe. La grande salle de motricité (120 m2) tire sa taille d’un désir d’adaptabilité : réseaux humides et chauffage ont été prévus pour y créer si besoin une 5e classe (en fonction de l’évolution des effectifs), en montant une simple cloison. En attendant elle permettra aux élèves d’y pratiquer des activités à caractère sportif même en hiver a-t-il souligné. Quant au chauffage, il sera assuré par une pompe à chaleur air/air couplée à une chaufferie à bois (granulés), ce qui permettra diverses combinaisons en fonction des températures extérieures, avec des consommations inférieures de -40% par rapport à la RT 2012. De quoi « bûcher » dur, tout comme dans le nouveau groupe scolaire Hubert Reeves, qui sera inauguré à Champagnole le 4 mars.

En chiffres

1,078 millions € investis. 4 classes pour 85 écoliers : 1 maternelle, 1 grande section/CP, 1 CE1/CE2, 1 CM1/CM2. 540 m2 ajoutés à côté de l’existant.