La Ministre de la Ville a découvert le Jura

Nadia Hai a rencontré de nombreux acteurs jurassiens venant en aide à des publics en difficulté.

0
71
Nadia Hai (au centre) a participé à plusieurs tables rondes et a échangé avec des habitants du quartier de la Marjorie.

Écoute et échanges : durant sa première visite à Lons le Saunier, Nadia Hai ministre (LREM) chargée de la Ville, a multiplié les rencontres. Avec tout d’abord plusieurs organismes d’insertion ou de formation, basés à Dole ou Saint Claude en passant par Lons : association Saint Michel le Haut, mission locale Jura sud, Coop’agir, Haut Jura sport formation. Chacun a pu présenter ses activités et témoigner de ses besoins ou de ses manques pour accueillir un public souvent en difficulté : migrants, femmes battues, jeunes en échec scolaire, etc.
Les échanges nourris se sont poursuivis avec la Maison de l’emploi, le CIDFF, la Maison commune de la Marjorie, et l’auto-école associative. Certains acteurs comme le CIDFF ont corroboré une volonté politique de venir en aide aux personnes en difficulté, tout en soulignant « le temps perdu énorme pour répondre à des appels à projets ».
La Maison commune a souligné la réussite des « Quartiers d’été » à Lons, destinés aux jeunes ne pouvant pas partir en vacances. Une opération également menée à Saint-Claude mais pas à Dole en 2020…
Nadia Hai a exhorté les acteurs jurassiens à poursuivre leurs efforts, et a rappelé les moyens débloqués par l’Etat pour répondre à la crise économico-sanitaire : « un plan d’investissement de 100 milliards € et de l’ingénierie pour vous accompagner », sans oublier la création de cités de l’Emploi.
Face à 4 ou 5 jeunes sur dix en décrochage scolaire ou social dans les quartiers dits sensibles, elle a affirmé : « La solution, ce n’est pas de devenir trafiquant, la solution c’est ce qu’offre la République ».
La Ministre a également insisté sur la cause des femmes, et sur la nécessité de « déconstruire les idées reçues » limitantes…