La Maison France Services, guichet unique pour vos démarches

La récente visite du secrétaire d’Etat à la ruralité à celle de Poligny a permis de souligner la variété de leurs missions, qui pallie à la raréfaction des services publics en milieu rural.

0
125
Les agents d'accueil de la MFS de Poligny essaient d'avoir réponse à tout.

Où trouver un interlocuteur pour accomplir une démarche administrative ou officielle ? Où tout simplement parler à un agent pour s’orienter dans le maquis réglementaire ou pour débloquer un dossier ? Depuis de nombreuses années, nombre d’administrés font l’amer constat d’être livrés à eux-mêmes, pour le meilleur et pour le pire.
Un sentiment lié à la raréfaction croissante des services publics dans les territoires ruraux, comme ceux de Cœur du Jura entre autres. Pour cette raison entre autres, les Maisons France Service ont partout poussé comme des champignons : Arbois en 2009, Salins en 2016, Poligny en 2019 (même si leur labellisation fût plus récente).
L’idée ? Offrir un bouquet de services obligatoires, sur lequel peuvent se greffer d’autres optionnels. A Poligny, le concept a été pris très à cœur témoigne Véronique Monnier, coordinatrice des trois Maisons France Service de Cœur du Jura (Arbois, Salins-les-Bains, et Poligny) : « Nous allons très au-delà du bouquet obligatoire, nous représentons 17 partenaires ».

Proposer aussi du lien social

Permis de conduire et carte grise représentent toutefois près de 25% des demandes (vu le site de l’ANTS qui s’avère complexe et alambiqué).
Viennent ensuite les questions relatives aux impôts ou aux allocations familiales par exemple. Mais face au déficit abyssal de lien social depuis plus d’un an, la MFS a innové : « Nous proposons des activités et des sorties animés par une vingtaine de bénévoles » précise Véronique Monnier, ainsi que par exemple des ateliers de prévention santé pour les seniors. Très impliqués dans leur travail, deux agents d’accueil prennent en charge toutes sortes de demandes : lorsque la bonne petite case n’est pas cochée, « il nous arrive de tout effacer et de tout recommencer avec le bénéficiaire » expliquent-ils, mais toujours « avec l’objectif d’aller jusqu’au bout ».
Et quand les choses deviennent par trop techniques, ils garantissent une prise de rendez-vous avec l’organisme concerné… Même pour les vaccinations Covid, puisque la MFS de Poligny prend aussi des rendez-vous sur le site Doctolib.
Selon Véronique Monnier, les trois sites ont reçu environ 11.000 demandes en 2020. Une baisse sensible lié justement au Covid, mais la MFS reste le dernier recours pour des personnes éloignées du numérique, entre autres.

 

Joël Giraud, secrétaire d’Etat à la ruralité, a inauguré la Maison qui a pris place dans l’ex-Hôtel des impôts.