Jura. Lons-le-Saunier. La liste « Vivre Lons » affiche ses objectifs

Finances, urbanisme, animations, etc. : Christophe Bois et Sophie Oblinski annoncent la couleur.

0
1304
Christophe Bois et Sophie Oblinski accompagnés de sympathisantes devant leur permanence rue Saint-Désiré.

« 15 millions €  de plus sur la mandature » : c’est l’objectif ambitieux affiché par Christophe Bois, tête de liste de « Vivre Lons ». Un objectif en lien direct avec le projet de grand musée (le 3e de toute la région selon la DRAC) où environ 15 millions € de subventions publiques seraient attendues. « Si nous n’obtenons pas 70% de subventions, nous ne ferons pas ». Christophe Bois ne souhaite en effet pas obérer outre mesure les capacités financières de la ville : “Aucune  augmentation des taxes locales, et maîtrise du niveau d’endettement” si les taux d’intérêt restent bas promet-il, une stabilité qu’il souhaite même étendre à ECLA s’il en devient président, car “ses taxes ont déjà été augmentées il y a 2 ans”. Une gageure quand on connait la situation pour le moins tendue des finances de l’agglo, mais Christophe Bois estime pouvoir “mutualiser des moyens avec d’autres communautés de communes”, et créer de la richesse grâce à l’implantation de nouvelles entreprises à Lons. Pour cela, il faut “ libérer les énergies, et  modifier le PLU en rendant  certaines zones constructibles”. Et puisque rien ne serait aussi absurde que de travailler à Lons et d’habiter au loin, ’Vivre Lons’ veut rénover  des habitats dégradés,  et créer davantage de logement conventionnés (ou sociaux).

Une animation annuelle mêlant eau et lumière

Autres axes du programme : muscler un peu la police municipale  pour accroître la sécurité,  optimiser la propreté, et animer la ville. “Il existe  une vraie attente” sur ce dernier point selon l’actuel proviseur du lycée Montciel. Des  animations qui pourraient se dérouler durant les week-ends et tout au long de l’année, grâce à un partenariat avec les associations locales. Une grande animation annuelle sur le thème de l’eau et de la lumière, au cœur du parc des Bains, servirait de point d’orgue durant la saison touristique. Quant aux flux du centre-ville, ‘Vivre Lons’ ambitionne de les fluidifier : suppression de  certains feux rouges (quai Thurel entre autres), création de giratoires (par exemple à la place du carrefour de la Libération), refonte du plan de circulation, etc. Derniers points parmi d’autres : l’édification d’une résidence seniors à la place de l’ex-école Briand, d’un foyer de jeunes travailleurs à côté de la résidence étudiante, et d’une maison de la patientèle à côté de l’hôpital.

A suivre : réunions de quartiers et grand meeting le jeudi 12 mars à 20h dans le hall du Carcom.

Contact : www.vivrelons.fr/ 07 87 33 60 23.