La Frasnée : Voyage au cœur de la centrale hydroélectrique

89
Jean Paget et la roue Pelton. Cette dernière faisait partie du mécanisme d'origine depuis 1926.

Dimanche 6 octobre, Jean Paget, gérant de la société Paget Elec, propriétaire de la centrale hydroélectrique de La Frasnée, s’est chargé de la visite. “Les gens veulent savoir comment les machines fonctionnent, comment l’électricité est créée. C’est ce que j’ai souhaité leur faire découvrir en organisant ces Portes ouvertes”. La centrale hydroélectrique de la Frasnée est installée sur la rivière le Drouvenant. L’énergie qu’elle produit provient de deux turbines d’une puissance de 350 km. “Nous produisons chaque année 1 300 000 kWh, soit de quoi alimenter le village tout entier”, commente Jean Paget.

Toute une histoire…

C’est en 1926 que les trois communes de Saint-Maurice, Crillat et La Frasnée, regroupées au sein du Syndicat du Drouvenant, obtiennent l’autorisation d’aménager la chute de la Frasnée. “Au départ, c’était pour produire l’électricité afin que chaque maison des 3 communes ait une ampoule électrique”, explique Sylviane Perron, maire de La Frasnée. Depuis 1976, l’usine est propriété de la famille Paget, Edmond, le père, tout d’abord, puis ses quatre enfants au sein de la société Paget Elec. En 2016, cette dernière a réalisé d’énormes travaux de mise aux normes de la centrale, en changeant la conduite forcée, et en automatisant complètement le fonctionnement.
A l’extérieur, trône une roue Pelton, mécanisme d’origine de la centrale.
De très nombreux visiteurs ont répondu à l’invitation de Jean Paget.