Jura. La France bientôt sur la liste rouge des pays à risque en Suisse

Des conséquences possibles pour les travailleurs frontaliers.

2463
Retour à la galère pour les Travailleurs-frontaliers en Suisse!
Retour à la galère pour les Travailleurs-frontaliers en Suisse!

Comme dernière nouvelle économique outre frontière, on vient d’apprendre que la Suisse se prépare à réinstaller des contrôles stricts à ses frontières avec la France, où le seuil de contamination exigeant une mise en quarantaine est en passe d’être franchi, avec des restrictions et des exceptions pour les travailleurs frontaliers. Ainsi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) place sur sa liste rouge les pays qui dépassent les 60 cas de coronavirus pour 100.000 habitants sur une période de quatorze jours. Ce dimanche 23 août, la France en comptait 59,8, soit un chiffre en constante augmentation depuis une semaine. Le placement sur liste rouge de la France «est donc une possibilité», et aurait des conséquences sur les travailleurs frontaliers dans des «secteurs non essentiels», selon l’OFSP. Autre piste évoquée, l’OFSP pourrait prendre en compte les taux de contamination par région française plutôt que sur l’ensemble du territoire hexagonal.
La discussion est ouverte.

Le télétravail reconduit, mais…

En réalité quelques 180.000 frontaliers français passent chaque jour en Suisse en temps normal pour travailler et pendant la crise du Coronavirus bon nombre d’entre eux ont pu exercer leur job par télétravail. En effet un accord conclu entre Berne et Paris le 13 mai 2020, suspendait les obstacles fiscaux au télétravail des frontaliers. Cependant il arrivait à échéance le 31 août et n’était dans un premier temps pas reconduit en l’état, sauf pour les frontaliers allemands et sauf deuxième vague de coronavirus. Cet exceptionnel accord permettait de simplifier la répartition des charges sociales pour les employeurs helvétiques de personnel résidant en France. Mais bonne nouvelle le télétravail vient d’être prolongé jusqu’au 31 décembre 2020. Ainsi les salariés peuvent télé-travailler autant qu’ils le souhaitent. C’est déjà une bonne nouvelle pour certains, mais tous les postes des travailleurs frontaliers ne peuvent pas permettre le télé-travail…
Que se passera-t-il pour les autres? Chômage partiel ? Rappelons que le taux de chômage en Suisse sur juillet est resté inchangé à 3,2% comparé au mois précédent, marquant une pause après avoir progressé depuis le début de l’année…