La CPME du Jura accueille son président national

40

Après avoir visité le Lycée du Bois, de Mouchard, et l’entreprise La Palette Comtoise à Cramans, François Asselin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) s’est rendu à Dole pour animer une conférence-débat sur le thème « Vision sur la politique en faveur de nos PME ». Le responsable local, Christophe Thiébaud, président de la CPME39 et Pascal Doutey, président de la CPME90, accueillaient leur président, salle Edgar Faure à Dole.
Pendant plus d’une heure, François Asselin, dirigeant de l’entreprise Asselin (restauration de monuments historiques et bâtiments anciens, 130 salariés) depuis 26 ans, a exposé son point de vue économique devant les forces vives patronales du département.

François Asselin nous parle avec enthousiasme des PME
François Asselin nous parle avec enthousiasme des PME du Jura

François Asselin donnait sa définition de la CPME qui fait partie de la quinzaine d’organisations patronales françaises (MEDEF, U2P, …). « Nous sommes un géant économique. Nous comptons 150 000 entreprises adhérentes en France. Nous nous reposons sur un réseau territorial extrêmement dense et dynamique. Il y a une CPME dans chaque département. C’est vraiment notre force ».

Les PME françaises restent fragiles

François Asselin évoquait ensuite la conjoncture actuelle : « Globalement, l’activité n’est pas trop mauvaise. Les entreprises ont du mal à trouver les bonnes compétences et elles restent encore fragiles. Elles ont de l’activité mais les marges sont rognées. Elles croissent gentiment. Mais elles ne sont pas encore revenues à leur niveau de marges de 2007. Il faut absolument retrouver un chemin vertueux ».

Enthousiaste, celui-ci donnait avant de partir un dernier conseil : « Les entreprises qui seront encore là demain sont celles qui seront agiles ».
Les chefs d’entreprises jurassiens comptent bien œuvrer dans ce sens.

 

Trois questions à Christophe Thiébaud

François Asselin et Christophe Thiebaud (le président national et le président départemental)
François Asselin et Christophe Thiebaud (le président national et le président départemental)

Christophe Thiebaud, dirige la société « 8-48 » à Lons-le-Saunier (éclairage architectural intérieur et extérieur d’espaces publics ou privés) après une vingtaine d’années passées dans la Gendarmerie. Depuis Février 2019, il est président départemental de la CPME 39 qui rassemble une cinquantaine d’entreprises.

Que retenez-vous de ces six premiers mois à la tête de la CPME du Jura ?
Nous avons opéré une refondation de la CPME du Jura. Nous sommes présents sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) et nous développons des outils pour conduire notre plan d’action destiné à accompagner les chefs d’entreprises. Le site internet www.cpme39.fr est lancé à l’occasion de la venue de François Asselin.

Pour cette conférence-débat, si vous n’aviez qu’un seul message à faire passer, quel serait-il ?
Que, tous ensemble, les chefs d’entreprises sont plus forts.

Au niveau national, certaines entreprises ont du mal à recruter. Ce phénomène est-il plus important dans le Jura qu’ailleurs ? Quelles compétences manquent le plus ?
Les entreprises en milieu rural ont sans doute plus de difficultés à recruter car un emploi ce n’est pas seulement un poste de travail, c’est aussi un lieu de vie à proximité. Lieu de vie pour l’employé mais aussi pour sa famille avec certaines conditions de logements, de services publics, de transports…
Surtout, il faut prendre en compte le travail du conjoint sur le même secteur géographique et, en milieu rural, on sait que le choix est plus limité. Ces difficultés peuvent être encore accentuées pour les entreprises situées à proximité de la Suisse. Néanmoins, le Jura reste attractif grâce à la diversité de ses secteurs d’activités et à sa qualité de vie.