La corne d’abondance pour relancer notre région ne tarit pas

Outre 102 millions d'euros votés par le Conseil Bourgogne Franche-Comté, le plan France Relance a déjà aussi débloqué 1,7 milliards (sur 4 milliards promis) destinés à passer le cap post pandémique.

0
216

Une partie  des 102 millions d’euros votés par le Conseil régional concerne des  aides  d’urgence et  le Plan  d’accélération  de  l’investissement  régional  (PAIR) mis en place pour  faire face à la crise sociale  et  économique  provoquée  par  l’épidémie de COVID-19. Ces crédits abondent de nombreux volets.
Pour  l’emploi, le fonds  de  relocalisation  et  de transition  vers  une  économie  décarbonée  soutient  les investissements  massifs  ou  structurants,  ainsi  que  des  reprises  permettant  soit  de  maintenir  de l’emploi  menacé,  soit  de  créer  des  emplois  de  manière  significative. Julbo (lunetterie)  à  Longchaumois  (39) en a bénéficié ainsi que 7 autres entreprises régionales pour un encours global de 3,411 millions d’euros.

Agriculture et bâtiment

Pour le développement  de  la  vente  directe et pour permettre  aux producteurs  locaux  de  commercialiser  leurs  produits  au  travers  de  circuits  locaux,  la  Région  a  mis  en place  une  aide  spécifique  dans  le  cadre  de  son  Plan  d’accélération  de  l’investissement. Depuis  son  lancement  le  4  janvier  2021,  plus  de  200  dossiers  ont  été  déposés  et  sont  actuellement  en cours  d’instruction. Dix autres  demandes  ont  été proposées  pour  une  somme  de  428  925  €.
La région soutient également le secteur du bâtiment, avec le programme d’efficacité  énergétique  EFFILOGIS. La  politique  efficacité  énergétique  en Bourgogne-Franche-Comté  est  centrée sur  l’incitation  à  la  rénovation  du  bâti  existant  en  bâtiment  basse  consommation (BBC-Effinergie®).  Ce  programme  EFFILOGIS s’adresse  à différentes  cibles  :  les  maisons  individuelles,  le  logement  social,  les  copropriétés,  les  bâtiments tertiaires  des  collectivités  et  des  associations.  Dans  le  cadre  du  Plan  d’accélération  de l’investissement  régional,  l’accès  à  ce  programme  a  été  élargi  et  le  montant  des  aides  régionales revalorisé. Des  subventions  ont  été  attribuées  afin  de  financer  des travaux  de  rénovation  BBC  au  bénéfice  entre autres de  : 36 particuliers  propriétaires  de  maisons  individuelles  pour  un  total  de  257  963  €, 12 bailleurs  sociaux  pour  un  total  de  761  755 €, 8 collectivités  pour  un  total  de  1  102  058  €. Par  ailleurs,  190  particuliers,  cinq  collectivités,  une  association  (Les  Compagnons  du  Tour  de  France, 39)  et  quatre  syndicats  de  copropriétés  sont  accompagnés  financièrement  dans  la  réalisation d’audits  énergétiques.  

Un plan de relance massif de l’état

1,7 milliard d’euros sur un an : c’est le bilan dressé par la préfecture de région au sujet du plan France relance destiné à faire front et faire face à la situation économico-sanitaire marquée du sceau du Covid. Les heureux bénéficiaires se comptent parmi des particuliers, des associations, des collectivités ou des entreprises. 721 projets de modernisation d’entreprises ont ainsi été soutenus pour un total de 220 millions d’euros de subventions. Mais c’est surtout la baisse des impôts sur les sociétés qui a fait économiser pas moins de 355 millions d’euros à 30.000 entreprises de toute la région. Une sorte de New deal à la française :  » Tous les secteurs d’activité ont été soutenus, mais aussi tous les territoires, qu’il soit urbains ou ruraux » a souligné Fabien Sudry, le préfet de la région Bourgogne Franche-Comté. Une manne d’argent public inédite selon l’exécutif, qui compte sur le succès de la vaccination pour retrouver enfin la normale.