La commune de Bletterans a voté son budget 2019

Les taux d’imposition locale restent inchangés. La commune poursuit son désendettement initié dès 2011. Il permettra à l’avenir d’augmenter sa capacité d’investissement.

98
Les élus se retrouveront pour un prochain conseil municipal le 21 mai. Crédit photo : commune de Bletterans.

 

Lors du dernier conseil municipal, Claude Pierrel, adjoint aux finances et rapporteur du budget, a exposé la situation générale de la commune. Bletterans dispose de recettes plus importantes que les collectivités de la même strate démographique, mais a également des dépenses bien plus importantes, notamment des dépenses liées aux charges de centralité. La commune concentre de nombreux bâtiments publics. Elle est suréquipée par rapport à sa population pour répondre aux besoins liée à sa condition de chef-lieu de canton.

Claude Pierrel rappelle qu’entre 2014 et 2019, la commune n’a pas augmenté ses taux d’imposition locale (ils restent inchangés cette année), alors que dans le même temps la Dotation globale de fonctionnement versée par l’Etat a baissé de 220 000 euros par an à 147 000 euros par an.

Richard Brusa, membre de la commission communale des finances, a ensuite fait une présentation synthétique de l’évolution de la dette (en baisse) et des comptes du budget général. Au 1er janvier 2019, l’encours de la dette était de 1 392 196 euros, soit 953 euros par habitant. La commune poursuit son désendettement initié dès 2011. Il permettra à l’avenir d’augmenter sa capacité d’investissement.

Des dépenses de fonctionnement en baisse

Outre la maîtrise de l’endettement, pour faire face aux baisses de dotations de l’Etat, la commune a dû mettre l’accent sur la baisse de ses dépenses de fonctionnement. Ainsi, les contrats avec les prestataires ont été systématiquement renégociés. Les charges générales passent donc de 433 584 euros en 2017 à 420 440 euros en 2018 et sont provisionnées à hauteur de 401 910 euros pour 2019, soit l’ambition d’une baisse de 31 674 euros en trois ans.

La maîtrise des coûts d’énergie a été rendue possible par la rénovation du matériel, l’isolation, la régulation et l’adhésion à un marché d’énergie de niveau régional avec le Sidec. Autre charge importante sur le budget, les dépenses de personnels sont en baisse. Sur les deux départs pour mise en disponibilité, un seul remplacement a été effectué. Les dépenses passent de 542 020 euros fin 2016 à 510 750 fin 2018, soit une baisse des charges de personnel de 31 270 euros. Les économies auraient pu être plus importantes si le transfert de la compétence de gestion des demandes de cartes d’identité n’avait pas nécessité l’embauche d’un personnel dédié. La commune gère environ 700 demandes par an contre 60 à 70 avant ce transfert.

Des investissements nombreux en 2019

Concernant le budget 2019, la section de fonctionnement s’équilibre en dépenses et en recettes à 1 569 614 euros, soit une augmentation de 80 994 euros par rapport au prévisionnel 2018, mais ceci est dû à une augmentation de la dépense de virement aux recettes de la section d’investissement qui passe de 259 568 euros en 2018 à 335 471 euros en 2019, soit une augmentation de 75 903 euros pour financer les nombreux investissements 2019.

La section d’investissement s’équilibre en dépenses et recettes à 1 544 996 euros. Cette somme permettra de financer les études de revitalisation du centre-bourg (rue Louis XIV le Grand et Place du Colombier), les actions prévues au programme Bourg centre, les études d’agrandissement de la gendarmerie, des achats de terrains, des travaux en forêt, les mises en accessibilité de bâtiments communaux, du matériel pour les services techniques, des travaux de voirie et annexes, de l’éclairage public.

Les élus ont adopté à l’unanimité, dans un premier temps les comptes administratifs et les comptes de gestion du trésorier pour l’exercice 2018 ; dans un second temps, le budget général et les budgets annexes.

ENCADRE

Les subventions aux associations

La commune de Bletterans versera les subventions suivantes cette année : 700 euros pour le basket, 5 000 euros pour Bresse Jura Foot, 2 400 euros pour le Guidon Bletteranois, 2 000 euros pour le judo, 2 000 euros pour le tennis, 3 300 euros pour l’UCIA, 500 euros pour l’école primaire, 1 500 euros pour l’USBTT, soit un total de 17 400 euros.