Jura. La commune d’Abergement-le-Grand s’engage à préserver la chouette chevêche d’Athéna

193
La chouette chevêche. Crédit photo Samuel Maas / LPO Franche-Comté. Une matinée de plantation intergénérationnelle.

Dimanche 16 février, une dizaine d’habitants de la commune s’étaient donné rendez-vous avec bêches, pelles et pioches pour planter dix arbres, cinq noyers et cinq tilleuls, le long des chemins communaux.
Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme régional de conservation de la chouette chevêche d’Athéna, porté par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) de Franche-Comté. Signée pour une durée de 10 ans, cette convention engage la commune à mettre en œuvre un certain nombre d’actions, parmi lesquelles la commune a choisi de planter des arbres ou des haies, les maintenir et les entretenir ; de supprimer l’usage des pesticides ; de maintenir des bandes enherbées. Ces deux points sont déjà réalisés depuis 2014 pour les pesticides et 2019 pour les bandes enherbées. Une dernière action reste à mettre en place : poser des nichoirs et en suivre l’occupation. Des nichoirs seront construits par les habitants et placés sur des arbres avant l’automne.

La chouette chevêche d’Athéna vit près des hommes. A toute heure de la journée, il est possible de l’apercevoir perchée sur un poteau, une branche. Au crépuscule, son chant, un miaulement strident et régulier, est facilement audible. Fidèle, le couple vit toute l’année sur son petit territoire de quelques centaines de mètres carrés. En France, la population était estimée à 100 000 couples dans les années 1960. Aujourd’hui, 30 000 couples seulement vivent encore dans les campagnes. Cette chouette fait partie de la liste rouge en Franche-Comté et d’un plan de sauvegarde national.