30ème Fête de l’Abonde à Lamoura

«Toutankh’Abonde...» ou un 15 Août à la sauce égyptienne…

84
Fête de l'Abonde à l'heure des Pharaons!
Fête de l’Abonde à l’heure des Pharaons!
Une superbe rétrospective de 30 ans!

Ici à Lamoura le 15 août c’est «L’Abonde». Et cette année c’était la trentième sous le signe de l’Egypte Antique, en rappel de l’exposition archéologique internationale de l’année dédiée à Pharaon Toutankhamon, avec deux initiatives inédites.
Pour marquer le coup, l’Abonde a débuté le mercredi la veille du 15 août avec déjà deux spectacles burlesques et plein d’émotions, «Mireille» et «Urban et Orbitch». Puis la fête a fermé ses buvettes dès 1heure du matin, afin de satisfaire à des exigences sécuritaires, qui deviennent de plus en plus contraignantes…
Malgré cela  «l’Abonde» est toujours une vraie fête populaire Haut Jurassienne, qui rappelle au plus grand nombre feu l’emblématique «Fête du Haut-Jura». C’est un évènement viscéralement drôle et convivial, qui ne faillit pas à sa réputation de «fête incontournable la plus déjantée du Haut-Jura»!
Oui il y eu abondance ces deux jours, car «A l’Abonde», c’est vrai tout est en grande quantité, les spectateurs 7000 environ, les spectacles de rue et de musique plus d’une dizaine, les parades deux pour le prix d’une, les chars sept, des exposants artisans et vendeurs ou camelots en tous genres garantissant du fait-main autour de 110 cette année et record battu, des rires et sourires malgré le temps un peu frisquet parfois il y en eu aussi à foison, et des «pives» la monnaie locale franc-comtoise, il s’en est échangé également…

Trentième oblige

Une rétrospective située à la salle d’exposition au centre du village, qui retraçait les grands moments de cette formidable épopée, rendait un bel hommage aux fondateurs et précurseurs de ce solide édifice.
On pourra citer certains noms relevés au hasard Alain Rousseau Potier de son état et président du syndicat d’initiative d’alors, Roger Clément ou Jean Daniel, le maire de l’époque, et Guy Maugeais animateur du VVL disparu depuis, etc…
Et les bénévoles autour de 300, toujours fidèles au poste, qui viennent aussi de villages environnants, Lajoux, Bois d’Amont, Les Moussières, les Molunes, La Pesse notamment. Pendant des mois, les habitants et bénévoles ont fignolé et bichonné leurs chars extravagants, leurs kiwas pétaradantes, leurs déguisements multicolores, leurs maquillages étincelants, pour être prêts au jour J du 15 août.
«Ce sens simple de la fête va bien à nos belles montagnes», nous dit-on…