2ième édition de l’Oxyrace Swimrun

Du 100% nature à la mode du Grand Nord.

38
C'est parti pour le 35kms à la Base de Bellecin!
C’est parti pour le 35kms à la Base de Bellecin!
Immersion en eau froide!
On enchaîne course à pieds et natation en eaux vives!

La famille du challenge s’agrandit avec une épreuve totalement novatrice dans le paysage du sport Outdoor en France. Ce Swimrun n’est pas du Triathlon, il propose à chacun de trouver un défi à sa mesure, avec l’envie de dépasser ses limites à chaque course. C’est également l’occasion de découvrir d’autres sensations que celles connues en triathlon par exemple. Cette deuxième édition de l’Oxyrace Swimrun a été préparée sur un parcours original, ou les compétiteurs sont plongés au cœur d’un Jura surprenant. Plus qu’une épreuve, les tracés font voyager les courageux dans différents univers. Pour ce faire les organisateurs proposaient un premier parcours de 35km en départ de la Base de Bellecin à 8h30 alternant 10 sections de natation et 10 de course à pieds. Le 17km lui partait de Largillay à 9h30 avec 6 sections de course à pied et 5 de natation. La chose se complique comme dimanche quand la température de l’eau ne dépasse pas 13 degrés. Il faut avoir une grosse motivation, ou une petite insouciance et les compétiteurs  les avaient. A ce jeu–là sur la longue distance le binôme Faivre-Félix et Lepers remportent la victoire en 3h.58’. Pour le 17km c’est le duo Bonin/Michaud qui s’est avéré le plus rapide dans le temps de 1h59’. Et sur la même distance en solo l’oyonnaxien Schäfer était le plus véloce de tous en 1h37’.

Mais d’où vient ce sport! 

Le SwimRun, est un sport en plein essor qui nous vient de Suède consistant en un enchainement de parties courses à pied (trail) et natation en eau libre (mer ou lac). Il se pratique en binôme (équipe de 2) ou en solo et véhicule des valeurs d’entraide, de respect de la nature et d’autrui. C’est ainsi que tous les ans le premier lundi de Septembre une course de ce type «L’Ôtillô»  a lieu en pays viking, sur un parcours de 75km, dont 10 de natation et 65 à pieds en 50 sections…
C’est un nouveau  sport d’endurance axé sur le dévouement. C’est un sport qui veut être implanté en France et la région des lacs du Jura se prête admirablement bien à ce type de challenge. Il est important de faire corps avec son coéquipier au sein des espaces naturels traversés. Les frileux s’abstenir…