Jura. Il y a 130 ans dans le Jura… une tornade meurtrière ravage le Haut-Jura (2/2)

167

Semaine du 31 août au 06 septembre

Comme développé la semaine dernière, une terrible tornade ravagea le Haut-Jura, et notamment Saint-Claude, le 19 août 1890. Pendant plusieurs semaines, le journal Le Petit Comtois rapporta l’avancée des travaux et les multiples aides apportées à la population.

Le 24 août, un article dudit journal indiquait une évaluation d’au moins « trois cent mille le nombre de sapins brisés dans le tourbillonnement du cyclone ». Un chiffre qui prouve la violence des vents. Néanmoins, rapidement, la solidarité permit d’aider les sinistrés. Le 26 août 1890, il est précisé qu’un sous-préfet souscrivit pour mille cent francs. Outre des moyens financiers, des fournitures militaires furent acheminées.

Plusieurs souscriptions furent aussi ouvertes, comme celle du journal L’Union républicaine du Jura pour laquelle le sénateur Adolphe Lelièvre donna cent francs. Le 31 août 1890, dans une lettre, le préfet du Jura répondait à un généreux don des membres de la Société la Franc-Comtoise, de Lyon ; une société de secours mutuels qui aida les sinistrés de l’arrondissement de Saint-Claude à hauteur de deux mille cent soixante-neuf francs et vingt-cinq  centimes. Jules Grévy, président de la République française de 1879 à 1887 – qui naquit à Mont-sous-Vaudrey en 1807 – donna cinq cents francs.

Avec tous ces dons, Saint-Claude put donc rapidement panser ses blessures. Ainsi, le 16 septembre 1890, un rédacteur indiquait que « Les dégâts causés par le cyclone à la ville de Saint-Claude sont aujourd’hui réparés en grande partie. » – une réalité toutefois bien différente des villages voisins…

En octobre 1890, les lecteurs du journal étudié apprenaient que dix-sept mille francs avaient été recueillis à Genève. Les sinistrés du Haut-Jura bénéficièrent alors d’une solidarité internationale.

Le Petit Comtois, 24 août 1890, n°2572, p. 5. & Le Petit Comtois, 16 septembre 1890, n°2595, p. 3.