Jeujura et Vilac exposés au Palais de l’Elysée

Les deux fabricants de jouets ont participé à une exposition annuelle destinée à valoriser le « Made in France ».

0
64
Les quilles de Vilac ont une fois de plus été en vitrine à l'Elysée.

Triés sur le volet, une bonne centaine de produits français ont participé à une exposition sous les ors de la République. Parmi eux, deux PME bien jurassiennes : Jeujura basée à Saint-Germain-en-Montagne, et Vilac, basée à Moirans en Montagne. Jeujura a eu le privilège de rejoindre « La Grande Exposition du Fabriqué en France » qui s’est tenue cet été. Au terme d’une sélection rigoureuse par un comité d’experts animé par la ministre de l’Industrie et le ministre délégué chargé des PME, Jeujura est devenu l’ambassadeur du Jura et a pris place dans les salons de l’Elysée. Créée en 1911,  la PME fait partie des derniers fabricants de jouets en bois en France. Une histoire entre tradition et créativité, qui permet à de nombreux enfants en France et dans le monde entier de rêver et de développer leur imaginaire. Quant à Vilac, son nom est associé depuis 2019 à la Présidence de la République.

« Cocorico »

Plusieurs objets figurent depuis dans la boutique officielle de l’Elysée : un coq à tirer prénommé «Cocorico», un jeu de quilles en bois bleu / blanc / rouge, des raquettes de plage, un parapluie «Cocorico». Trois pièces clin d’oeil viennent compléter cette collection : l’avion et la voiture présidentiels, ainsi que le chien à promener «Nemo». Toutes ces créations en bois massif sont bien sûr tournées et laquées dans le Jura. Vilac précise que  la vente de chaque produit participe au financement des travaux de rénovation du Palais de l’Elysée, 300 ans après sa construction. En 2011 déjà, Vilac et Jeujura avaient obtenu le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », reconnaissance gouvernementale du savoir faire ‘‘à la française’’ pour leur production Made in France. Le bleu  blanc rouge leur va bien…

Le « Made in Jura » mis à l’honneur à l’instar du « Made in France ».

Le fabriqué en France, c’est l’emploi !

Vilace et Jeujura précisent que le « Made in France » crée et recrée de l’activité dans des régions qui ont longtemps souffert de la désindustrialisation. Les femmes et les hommes qui ont trouvé un emploi dans ces entreprises le disent : fabriquer en France, c’est l’amour du travail bien fait.