“J’ai été espion pour les services secrets dans la finance, à Jersey et au Luxembourg !”

«L’impunité financière détruit le tissu social»…

120
Il est oû le pognon!
La lutte contre la fraude fiscale!!
2Le livre donne une réponse!

 «Il est où le pognon ? »

C’est une question récurrente que l’on entend dans tous les ronds-points des gilets jaunes, ou ailleurs chez ceux qui n’en n’ont pas…
Probablement pas dans la poche des étudiants et des jeunes, puisque l’Etat leur a pris 5€ sur les APL, ou alors chez les retraités prélevés pour les plus fortunés aussi de la CSG.
Alorsn il est où le pognon ? Maxime Renahy lui, en a une petite idée…
Il était ce jeudi soir dernier présent à la Maison du Peuple de Saint-Claude en dédicace de son livre «Là où est l’argent», chez un éditeur courageux «Les Arènes», il y en a encore… Maxime Renahy juriste dans une autre vie, était administrateur de fonds sur l’Ile de Jersey paradis fiscal patenté dans un cabinet d’avocats d’affaires La fiduciaire Mourand Ltd, quand il réalise que ses informations peuvent intéresser la France. Il se propose alors comme espion bénévol à la DGSE, qu’il renseigne pendant presque cinq années, en remplissant pour elle des sortes de «listes de courses», pour traquer l’évasion fiscale, qui pour lui ne tourne pas autour du chiffre communément apprécié à 80 Milliard d’€, mais à multiplier par 4 ou 5….

«Là où est l’argent»

Son ouvrage, dévoile une ingénierie financière organisée telles des poupées russes pour faire échapper au fisc la fortune de certains.
L’ex-espion donne un éclairage surprenant, inquiétant sur un monde dévoyé, qui délocalise sans vergogne et s’enrichit au mépris de l’humain.
Au départ il voulait faire de son parcours le chemin d’un homme soucieux de patriotisme et d’intérêt général. Il a vite déchanté quand il s’est aperçu en fait que la DGSE, donnait ses infos à d’autres multinationales françaises et des milliardaires, mais étaient aucunement utilisées à investiguer contre les fraudeurs…
Cela ne correspondant pas à son idéal de justice, il a donc arrêté de travailler pour la DGSE et la Finance.
Rentré en France l’ancien espion maintenant plutôt lanceur d’alerte, défend les salariés. Il décrit un système écrasant et un monde implacable, dans lequel «l’impunité financière déstabilise nos sociétés et détruit le tissu social».
Il fait une critique ouverte et acerbe de cet univers et particulièrement du pantouflage, qui désigne de manière familière en France le fait pour un haut fonctionnaire d’aller travailler dans une entreprise privée, et de revenir ensuite dans son corps d’origine, et vice-versa en tutoyant ainsi le conflit d’intérêt !
Un ouvrage décapant et sans concession avec une pertinente préface d’Eva Joly…