Investissez dans la plus grande centrale solaire de Franche-Comté

0
12
La centrale de Picarreau sera la plus vaste de Bourgogne Franche-Comté. Photo d'illustration : Corsica Sole.

Et si le dérèglement climatique donnait des ailes à la centrale solaire de Picarreau ?
Selon Christophe Nouzé, directeur d’Ajena, “en 4 ans, le Jura a gagné 50 heures de soleil par an”. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les 12 ha de panneaux solaires prévus sur le plateau pourraient faire le bonheur de la planète… et d’investisseurs jurassiens.
Sous la houlette d’Ajena, un appel au financement participatif de 1,3 million € a été lancé fin septembre pour un budget global de 18,7 millions €.
Un projet d’envergure donc : “le deuxième plus important de Bourgogne Franche-Comté” selon Dominique Pellin.
Le maire de Picarreau qui a pris le projet à bras le corps depuis 2016 a tiré parti d’un contexte particulièrement porteur. Selon Christophe Nouzé, le site bénéficie d’un “ensoleillement aussi favorable qu’en Ardèche, une centrale bien intégrée dans son environnement, située sur 25 ha de pâtures retournées en friches”.
D’où une production estimée à 31 Gwh/ an : l’équivalent de la consommation électrique de 10.000 foyers (hors chauffage), soit une production “d’un peu plus que Chamole”. Le défrichement du terrain est terminé, et le raccordement électrique du site au centre de Champagnole est en cours : 17 km de câblage pour la coquette somme de 2,4 millions €. La centrale, qui devrait être achevée fin 2021 sous la houlette du développeur ‘Corsica Sole’, doit durer au moins 30 ans grâce à la robustesse et la simplicité des panneaux solaires…

Contact : www.ajena.org/03 84 47 81 10

En pratique

Comment investir ? Pour bénéficier d’un rendement espéré (car non garanti) de 5% net (sur 4 ans dans un premier temps), réservé aux jurassiens et habitants des départements limitrophes, plusieurs solutions s’offrent à vous : en direct, via la plateforme Enerfip, ou encore via un club d’investissement.
Cette dernière solution étant la plus intéressante au plan fiscal puisqu’elle est exonérée de prélèvements sociaux. Christophe Nouzé a souligné qu’il s’agit de “la plus importante levée de fonds propres participative en France à ce jour pour un projet photovoltaïque”.