Inauguration du stade de neige des Tuffes par la Ministre Roxana Maracineanu

Les derniers 100 jours ont sonné...

110
L'athlète Anais Bescond et la Ministre des Sports Roxana Maracineanu deux championnes du-sport français!
L’athlète Anais Bescond et la Ministre des Sports Roxana Maracineanu deux championnes du-sport français!
Les officiels, dont Virginie Faivre et Madame la Ministre à l’abri de la pluie!

«Mariage pluvieux, mariage heureux» !
Si cette expression populaire dit vrai, les JOJ 2020 de la jeunesse en janvier devraient se dérouler sous les meilleurs auspices, car ce samedi 5 octobre, la pluie était au rendez-vous de l’inauguration du Stade des Tuffes Jason Lamy-Chappuis. En effet en la présence de Roxana Maracineanu Ministres des Sports, le coup d’envoi des 100 derniers jours avant le début des épreuves a été donné, en présence des diverses autorités officielles françaises et suisses, dont Virginie Faivre, triple championne du monde de freestyle suisse, mais surtout présidente du Comité de Lausanne depuis 2018. C’était aussi le jour pour mettre à l’honneur les 450 bénévoles français mobilisés pour ces JOJ du 9 au 22 janvier 2020 sur le site français. La grande première de la réalisation de ses Jeux transnationaux entre la Suisse et la France est une idée à retenir pour l’avenir, tant au plan organisationnel, écologique que financier, pour accueillir au total près de 1880 jeunes athlètes de 15 à 18 ans (940 de chaque sexe), émanant de 70 pays différents. Le site jurassien choisi par les suisses verra se produire dans son écrin, le biathlon, le saut et le combiné nordique, le ski de fond lui se déroulera non loin de-là, dans la Vallée de joux au Brassus notamment sur le site de la Thomassette. Avec les Tuffes les 7 sites suisses aux noms prestigieux de Lausanne, Champéry, Les Diablerets, Villars-Gryon, Leysin, Le Brassus, et Saint-Moritz, accueilleront les 81 compétitions programmées pour ces JOJ.

Un destin hors du commun…

C’est toute cette organisation française, et la réalisation du Stade des Tuffes, que la ministre Roxana Maracineanu très conviviale et chaleureuse  est venue inaugurée samedi dernier.
« Comme athlète, je me rappelle toujours la cérémonie de clôture de Sidney, à laquelle j’ai participé, et comme ministre je suis très contente de voir la flamme olympique venir ici…». Née il y a 44 ans à Bucarest, et réfugiée politique elle est venue de  Roumanie en France à l’âge de 9 ans, sans parler notre langue avec sa famille en 1985 au bénéfice du droit d’asile, pour fuir la dictature Ceausescu. Naturalisée elle sera la première femme française à devenir en 1998 championne du monde de natation sur 200m dos à Perth et vice-championne olympique en 2000 sur la même distance à Sydney.
Ainsi l’ancienne nageuse et maintenant ministre parlant 5 langues, sait de quoi il est question en évoquant l’universalité de l’Olympisme…