Ils ne se représenteront pas au poste de maire : “On va devenir des gardes champêtres” pour Jean Rousseau, à Villers-Rotin

Comme Bernard Hacquin à Billey qui a témoigné dans notre dernière édition, bon nombre de maires de l'ancien canton d'Auxonne renoncent à se représenter lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020 où hésitent encore ... Parmi eux figure aussi Jean Rousseau, élu maire de Villers-Rotin en 2008, et, comme pour chacun d'entre-eux, nous avons voulu savoir pourquoi.

47
Jean Rousseau, maire de Villers-Rotin depuis 2008.

Jean Rousseau, pourquoi ne voulez pas vous représenter au poste de maire de Villers-Rotin ?

C’est le raz le bol. Tout ce qu’on avait qui était un peu intéressant est parti à la Communauté de communes ou ailleurs. Je parle pour les toutes petites communes évidemment. On se retrouve avec quasiment plus rien, exceptées les embrouilles du village : les maires vont finir par devenir des gardes champêtres !
C’est à dire aller voir dans les bois les dépôts sauvages, appeler la gendarmerie pour des délits, problèmes de voisinage, voitures brûlées dans les champs, etc., actuellement c’est à peu près tout ce qu’on a
“, constate Jean Rousseau. “Et ça, c’est toute la semaine non stop, que ce soit le samedi ou le dimanche, ça sonne à la maison“, rajoute le maire.
Pour l’administratif, la secrétaire en fait quand même pas mal, notre inquiétude c’est qu’avec la trésorerie d’Auxonne qui doit fermer, on ne sait pas où on va, et si c’est Genlis ou Dijon qui reprend, ce sera la cata. ! Encore, à Villers, on a la chance d’avoir une vraie comptable au conseil. Dans les grosses communes, ils ont des comptables , un DRH, etc. nous on a rien !“, poursuit l’élu.
Actuellement, je pense que les politiques cherchent à faire mourir prématurément les petites communes. Je parle des “oiseaux” qui sont là-bas à Paris ou à Bercy et qui ne savent pas du tout ce qui se passe dans nos villages. Je veux aussi qu’on sache qu’à Villers-Rotin, le maire ne touche pas en intégralité sa prestation de maire. Je prend juste mes frais de déplacements. Nous n’avons pas les moyens dans notre petite commune qui compte seulement 126 habitants“.

Et si personne se présente aux prochaines élections ?

Le souci actuel réside déjà dans le nombre de conseillers qui est de onze pour une petite commune comme la notre. C’est complètement aberrant, ça fait 7,8% de la population, c’est énorme ! A Auxonne, il sont 18 pour plus de 7 000 habitants. Je ne vous parle pas de la parité, on ne trouvera pas…. J’ose cependant espérer qu’il y aura une liste. Sur le nombre d’élus actuels, il y en a au moins cinq qui ne se représentent pas !”.

Et sinon ?

Je reviendrais peut-être sur ma décision, … peut-être“, conclut Jean Rousseau.