Ils ne se représenteront pas au poste de maire : “Il faut amener des idées nouvelles” pour Christian Seichon, maire de Villers-les-Pots

Bon nombre de maires de l'ancien canton d'Auxonne renoncent à se représenter lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Comme Bernard Hacquin à Billey, et Jean Rousseau à Villers-Rotin (voir nos éditions précédentes), c'est au tour de Christian Seichon de s'exprimer sur sa décision de ne pas se représenter pas au poste de maire de Villers-les-Pots qu'il occupe depuis mars 2008 . Rencontre.

452
Christian Seichon, maire de Villers-les-Pots qui compte près de 1 200 habitants.

Christian Seichon, pourquoi vous ne voulez pas vous représenter au poste de maire de Villers-les-Pots ?
J’ai toujours dit qu’un maire devrait faire deux mandats, pas plus. Je respecte ce j’ai dit. Je pense qu’après, on a moins d’idées, on a comme une lassitude et des habitudes qui peuvent devenir des mauvaises habitudes. En fin de compte, je m’auto-critique en sachant que tout le monde est comme ça de toute façon, sauf qu’ils n’osent pas le dire. Ils sont dans leur bureau, leur fauteuil, moi je suis plus “terrain”, je connais bien tout le territoire et ça c’est important“.

Quelles sont vos déceptions ?
J’ai eu des déceptions, elles ont été grandes. Déjà la loi NOT Ré, qui tue la ruralité. Il y a eu aussi la suppression de la gare et surtout la façon de faire. En fait, je trouve que l’état s’éloigne de plus en plus des maires ruraux, la préfecture n’est là que pour nous donner des ordres et elle nous aide de moins en moins, contrairement au Conseil départemental qui est vraiment près des maires ruraux.
J’avais donné ma signature au président de la République, je lui avais aussi écrit au sujet de la gare et il ne m’a jamais répondu. J’aurais bien voulu le rencontrer. Je crois qu’il a oublié d’où il venait car il y a eu besoin des signatures des petits maires pour être président et aujourd’hui, il les délaisse complètement“.

On parle beaucoup de votre souhait de ne pas siéger à la communauté de communes… Pourquoi ?
En effet, je n’ai pas voulu siéger à la com .com, normalement c’est le maire, mais j’estimais qu’on n’a pas le temps d’être maire et vice-président de la com .com. C’est donc Cédric Vautier qui y est allé, il a fait du très bon travail d’ailleurs, je ne regrette pas. Contrairement à ce qui s’est dit, ce n’est pas parce que je me désintéresse de la com com, je tenais à le dire“.

Quel sera votre avenir ?
Je ne veux plus être maire. Je veux bien encore continuer à rendre service à la commune, mais je n’ai plus envie d’amener des idées. Il faut amener des idées nouvelles que je n’ai plus forcément : c’est mon honnêteté personnelle“.