Il y a 130 ans dans le Jura… une vague de télégrammes

0
69
Semaine du 20 au 26 septembre
Le 14 septembre 1891, lors des obsèques de Jules Grévy (président de la République française de 1879 à 1887), une affluence considérable fut constatée à Mont-sous-Vaudrey, endroit où les funérailles eurent lieu. Durant cette journée mémorable, et à l’occasion du décès de Jules Grévy à Mont-sous-Vaudrey le 9 septembre 1891, « un bureau télégraphique supplémentaire a été adjoint au bureau ordinaire », précise l’auteur d’un article publié dans Le Petit Comtois le 20 septembre 1891.
Un ajout bien nécessaire, puisque d’après ce même article, « il a été transmis dix-neuf mille cinq cent quatre-vingt-un mots par le bureau télégraphique de Mont-sous-Vaudrey » le 14 septembre 1891. Cela représente plus de treize mots par minute en moyenne, pour un village de moins de neuf cent cinquante habitants. Mademoiselle Titon, receveuse des postes de Mont-sous-Vaudrey, a notamment organisé avec brio ce service.
Le Petit Comtois, 20 septembre 1891, numéro 2962, p. 3.