Il y a 130 ans dans le Jura… une tornade meurtrière ravage le Haut-Jura (1/2)

135

Semaine du 24 au 30 août

Du 21 au 29 août 1890, sans interruption, un article fut publié quotidiennement à propos d’une terrible tornade ayant sévi, notamment dans le Haut-Jura, quelques jours plus tôt. Le 19 août 1890, une tornade d’intensité EF4 (bien que l’échelle de Fujita date de 1971), se déclara à Oyonnax, avant de détruire une partie de la ville de Saint-Claude et de se perdre en Suisse. Celle-ci s’inscrivit dans un outbreak de tornades, l’une d’intensité EF3 ayant, la veille, frappé la ville de Dreux (Eure-et-Loir).

Avançant à une vitesse d’environ 60 km/h, la tornade tua quelques personnes et détruisit de nombreuses bâtisses. Des dégâts furent recensés sur près de quatre-vingts kilomètres de long. Néanmoins, ceux étant les plus importants furent surtout relevés à Saint-Claude ; le ciel assombri détruisit « presque toutes les toitures des maisons[.] […] Saint-Claude est dans un état affreux ; on peut à peine passer dans les rue[s], plus de gaz, plus de télégraphe ; des voitures renversées, des cadavres de chevaux tués pendant la tourmente, joints aux débris de toiture[s] ». Plus étonnant encore, des wagons se trouvant à la gare furent renversés et quelques-uns complètement retournés. De quoi se faire une petite idée de la puissance des vents ayant traversé Saint-Claude du sud-ouest au nord-est…

D’autres communes furent également frappées, à l’instar de Rogna et de Viry. Dans ce dernier village, cent deux maisons se virent amputer de leurs toits – alors qu’environ sept cents personnes vivaient dans cette localité. « L’immense forêt du Fraînois [fut] dévastée ; Bois-d’Amont, Prémanon, les [Arcets], les Rousses » furent également frappés.

Ainsi, par exemple, aux Rousses, « à huit heures du soir, un ouragan d’une violence inouïe s’est déchaîné […]. Il a duré cinq minutes à peine, pendant lesquelles le ciel n’a cessé d’être enflammé ».

Une farandole de toits dansa alors dans un tourbillon démoniaque, sous les regards apeurés de nos ancêtres jurassiens. À ce jour, cette tornade demeure celle ayant parcouru le plus long trajet jamais enregistré en France.

Le Petit Comtois, 22 août 1890, n°2570, p. 3. & Le Petit Comtois, 24 août 1890, n°2572, p. 5.