Il y a 130 ans dans le Jura… une grande femme à Pleure

0
71

Semaine du 31 mai au 06 juin

Situé à vol d’oiseau à vingt kilomètres de Dole et à vingt-huit kilomètres de Lons-le-Saunier, Pleure [écrit « Pleures » dans l’article du XIXe siècle] comptait environ 600 habitants en 1891. Dans cette population, une jeune femme se distinguait notamment. Le 02 juin 1891, son histoire fut brièvement rapportée dans le journal Le Petit Comtois.
Parmi ses quatorze enfants, un homme de Pleure avait alors une fille un peu particulière de par sa taille. Née le 16 août 1876, celle-ci, se prénommant Louise Emma, atteignait en 1891 une taille de « deux mètres dix-sept centimètres de hauteur », d’après l’article. Une taille évidemment inhabituelle pour une adolescente de quatorze ans qui, si elle était confirmée par d’autres sources, constituerait probablement un record, au moins local. Il faut dire que selon le rédacteur anonyme de l’article, « ses pieds [avaient] une longueur de soixante centimètres et ses mains de trente ». Bien que ces chiffres soient très probablement exagérés (le record du monde actuel des plus grands pieds étant, par exemple, de quarante centimètres), ils renvoient toutefois à une réalité peu commune, surtout au XIXe siècle.

Aujourd’hui, le record du monde de la femme la plus grande ayant existé est contesté. Celle-ci faisait néanmoins aux alentours de deux mètres cinquante. Comme quoi, au XIXe siècle, le Jura avait aussi ses grandes femmes…

Le Petit Comtois, 02 juin 1891, année 9, n°2852, p. 3.