Il y a 130 ans dans le Jura… un curé peu chrétien, le retour

0
145

Semaine du 24 février au 1er mars

En décembre dernier, nous vous rapportions une affaire plutôt surprenante. Effectivement, en 1889, le curé de Nozeroy avait volé deux calices et de l’argent à Grenoble, notamment pour le dépenser avec des « filles de mauvaise vie ».

En juillet 1889, cet homme avait déjà fait l’objet d’une instruction pour vol par le parquet de Dole. Au début du mois de janvier 1890, il fut condamné à un an de prison par le tribunal de Grenoble.

Le 28 février 1890, les lecteurs du Petit Comtois apprenaient une nouvelle sur ce dossier insolite. En effet, par une ordonnance du juge d’instruction, l’homme fut « renvoyé devant le tribunal correctionnel » de Dole. Une affaire qui choqua vraisemblablement la population.

La semaine suivante, il fut condamné par ce tribunal à trois mois de prison supplémentaires, celui-ci ayant déjà été condamné à un an de prison à Grenoble.

Le Petit Comtois, n°2324, 19 décembre 1889, p. 3. & Le Petit Comtois, n°2395, 28 février 1890, p. 3.