Il y a 130 ans dans le Jura… Nozeroy accueille le comte Pajol

0
74

Semaine du 05 au 11 avril

Le 05 avril 1891, un article du Petit Comtois rapportait le décès de Charles Pierre Victor Pajol, dit le comte Pajol, qui était un général de division qui œuvra des années 1830 aux années 1870.

Né le 7 août 1812 à Paris, il est le fils du général Pierre Claude Pajol (1772-1844). Ce dernier était un général d’Empire et un homme politique français dont le nom est encore gravé sous l’arc de triomphe.

Étudiant à Saint-Cyr en 1830, Charles Pierre Victor Pajol termina ses études quelques années plus tard. Il alla ensuite sur le terrain, de la Grèce à la Turquie en passant par l’Égypte, puis l’Algérie. Il enchaînait les missions. En 1839, il fut élevé au rang de chevalier de la Légion d’honneur.

Au cours de sa vie, Charles Pierre Victor Pajol prit part à de nombreux conflits armés, à l’instar de la guerre franco-prussienne (1870-1871). Il dirigea même une division de l’armée de Versailles durant la Commune de Paris (1871). En 1877, il se retira et se consacra à l’art, en écrivant et sculptant.

Pour sa brillante carrière militaire, il fut élevé au rang d’officier de la Légion d’honneur en 1855, puis à celui de commandeur en 1859. Le 03 avril 1891, l’ancien militaire né sous le Premier Empire décéda.

Le rédacteur anonyme de l’article du Petit Comtois explique que sa dépouille fut alors amenée de la capitale, où il expira dans le 7e arrondissement, au Jura : « Le général comte Pajol […] sera ramené de Paris à Nozeroy pour y être enterré dans le caveau qui contient déjà les restes de son illustre père. Ce monument a été embelli par le ciseau du fils ».

Le Petit Comtois, 05 avril 1891, n°2795, p. 3.