Il y a 130 ans dans le Jura… le voleur de la forêt de Chaux

0
457

Semaine du 09 au 15 novembre

En août 1890, J.-E. Colette, un homme originaire de Goux et âgé d’une trentaine d’années, se réfugia dans la forêt de Chaux. « [R]epris de justice des plus dangereux », J.-E. Colette survécut dans la forêt de feuillus en commettant de multiples vols. Ainsi, une nuit, il pouvait voler une vache, alors qu’une autre, il s’en prenait à un cheval. Une véritable cavale !

Recherché par des gendarmes et des gardes forestiers, personne ne le trouvait. J.-E. Colette vécut quelques mois entre les arbres et les délits. Mais dans la première moitié du mois de novembre 1890, il se rendit vers le lac de Falletans. Un gendarme de Dole, Monsieur Vinot, remarqua « un individu porteur d’un petit paquet d’effets et d’une bride de cheval ». Il procéda alors à un contrôle d’identité.

J.-E. Colette fut troublé et le gendarme le reconnut bientôt. Le voleur ne tarda pas à avouer et il fut emprisonné à Dole.

Le Petit Comtois, 15 novembre 1890, n°2655, p. 4.