Il y a 130 ans dans le Jura… des conditions météorologiques difficiles à Thoiria

0
249

Semaine du 17 au 23 mai

Situé à environ 6 kilomètres de Clairvaux-les-Lacs, le village de Thoiria abritait à peu près 280 habitants en 1891. D’après un article publié dans Le Petit Comtois le 21 mai 1891, tiré de l’Union républicaine du Jura, un terrible orage mit à mal cette petite commune. Le rédacteur rapporte ainsi les événements : «  L’orage a éclaté avec une violence telle qu’aux premiers éclairs le tonnerre s’est mis à gronder avec fracas et une grêle dont les grains étaient énormes tombait avec un bruit effrayant, brisant tout ce qu’elle rencontrait dans sa chute ».

La grêle laissa ensuite place à « une trombe d’eau » qui transforma des terres du village en « une vaste nappe d’eau, s’élevant à certains endroits jusqu’à 1 mètre 50 de hauteur ». De cette pluie germa donc des inondations, et de ces inondations naquirent des courants qui charrièrent beaucoup de biens. Bien qu’étant un problème en soi, ce déplacement rapide d’objets en provoqua un autre. Un ruisseau, appelé la Fraîte, fut rapidement obstrué sur une longueur de 600 à 700 mètres, ce qui provoqua un changement de lit du cours d’eau.

Résultats de ces phénomènes météorologiques violents : 55 propriétaires ou fermiers furent « réduits à la misère ». Naturellement, les conséquences financières furent aussi désastreuses.

Comme quoi, hier comme aujourd’hui, en peu de temps, la nature peut nous rappeler que nous sommes vulnérables.

Le Petit Comtois, 21 mai 1891, n°2840, p. 3.