Il y a 130 ans dans le Jura… 10 000 francs à se partager entre Jurassiens

0
165
Semaine du 04 au 10 octobre
Suite au décès de Jules Grévy le 9 septembre 1891, seul président de la République française originaire du Jura, sa famille décida de distribuer la somme de 10 000 francs* aux personnes pauvres du Jura. Henri Ducos, préfet du Jura de 1888 à 1891, envoya alors une lettre à tous les maires du département.
Dans celle-ci, il note : « Je crois être l’interprète des intentions de la famille de l’ancien président de la République, en vous priant de me faire connaître le plus rapidement possible quels sont ceux de vos concitoyens qui, par leurs charges de famille, par leur âge, leurs infirmités, autant que par une misère vaillamment et dignement supportée, pourraient être appelés à bénéficier de cette si large charité. Vous aurez soin de m’adresser avant le 15 octobre, sur chacun des candidats que vous croirez devoir proposer, une notice détaillée, accompagnée de toutes les pièces (certificats de non-imposition ou extraits de rôle, certificats médicaux, etc.), qui vous paraîtront de nature à préciser sa situation. »
Une action d’évergétisme qui rendit assurément service à plusieurs de nos ancêtres jurassiens. Comme quoi, avoir un président de la République française dans ses rangs peut engendrer quelques avantages…
Le Petit Comtois, 04 octobre 1891, numéro 2976, p. 2.
*En comparaison, une personne qui voulait acheter Le Petit Comtois du 04 octobre 1891 devait débourser 5 centimes de francs là où pour un kilogramme de pain, il fallait en moyenne payer 35 centimes de francs. 10 000 francs représentent donc une somme relativement importante à la fin du XIXe siècle.