I love « Made in Jura » à Moirans-en-Montagne

Workshop : « Attirer et garder les talents chez nous ».

20
Les participants au Workshop!
Pascal Garofalo et Olivier Morin accueillent les participants au Musée du Jouet de Moirans!
Les participants au Workshop!
Les administrateurs bénévoles de l’Association!

Le Conseil Départemental du Jura a initié en 2003 le «Made in Jura». Depuis 2016, ce label est soutenu et porté par une association composée d’entreprises et d’entrepreneurs locaux (326 actuellement pour environ 2300 emplois), dans le cadre d’une aventure humaine, aux valeurs de qualité, de convivialité et de travail.
En effet le Jura n’est pas seulement un magnifique paysage de carte postale, c’est aussi un territoire où l’humain a encore toute sa place, riche d’activités économiques diversifiées, d’entreprises dynamiques, de chefs d’entreprises créatifs et passionnés et d’un tissu associatif dense et varié.
Après le succès du business speed-meeting organisé en juin à Lons à la maison de la Vache qui Rit, l’association Made in Jura a souhaité inviter les entreprises dans un autre lieu de la culture économique jurassienne en l’occurrence le Musée du Jouet de Moirans-en-Montagne, afin de réfléchir à des solutions pour le développement du territoire.
C’est le président de la Com Com Jura Sud, Pascal Garofalo, qui a reçu tout le monde dans cet antre du jeu.

«Brainstormez» vous dis-je…

Olivier Morin le président du label «Made in Jura», posait le problème ainsi.
Les jurassiens sont convaincus que leur territoire est doté d’atouts concurrentiels mais ils sont, pour la plupart, confrontés aux mêmes enjeux, comment attirer et aussi fidéliser des talents sur le territoire, en mettant volontairement de côté tous les freins objectifs qui rendent cette tâche délicate pour échanger à bâtons rompus, partager des pratiques et arguments pour la performance, l’épanouissement des équipes, pour le renforcement d’un capital attraction vers de nouveaux jeunes et moins jeunes talents, et enfin réfléchir ensemble à des solutions individuelles ou collectives pour l’emploi, en un mot Brainstormer. Ce qui fut fait pendant plus d’une heure, sur cinq groupes de sept personnes venant de tous lieux et horizons du département. Tous types de pratiques ou de solutions ont été débattues, sur les politiques salariales, ou avantages sociaux, l’attractivité du travail dans l’entreprise, les formations performantes, les évolutions de carrière in situ, une mobilité plus sereine, des organisations de travail qui préservent la vie de famille, etc…
Une soirée riche d’enseignements.