« Gus », pour en finir avec le ronron

Sébastien Barrier vous invite à venir découvrir son premier spectacle tout public : le portrait à la fois tendre et sans concession d’un dénommé Gus. Un chat…

111
Crédit photo : Karine Baudot.

Après « Ronan Tablantec », numéro de soliste des rues exécuté en 2012, « Savoir enfin qui nous buvons », conte œnologique présenté en 2015, et « Chunky Charcoal », performance oratoire agrémentée de dessins charbonneux et de riffs de guitare proposée en 2017, Sébastien Barrier, cet homme à la parole-fleuve et au talent fou, vous invite à venir découvrir son premier spectacle tout public : le portrait à la fois tendre et sans concession d’un dénommé Gus.

Qui est Gus ? Un chat. Mais pas n’importe quel chat : celui de son ami Nicolas Lafourest (auteur des riffs de guitare mentionnés ci-dessus), petite boule de poils noire et famélique trouvée un jour dans une poubelle (on parle ici du chat, pas de l’ami), ayant reçu depuis quantité de pâtée, de croquettes et de marques d’affection, mais qui, malgré cela, est devenu un animal quasi-dangereux qui siffle, crache, mord et griffe à la moindre occasion, perdant au gré de ses humeurs de volumineuses touffes de poils et dont le seul exploit se limite à avoir lacéré plus de trente kilos de vêtements…

Gus, c’est vous

Seul en scène, Sébastien Barrier multipliera donc les registres du langage pour creuser un sujet bien plus profond qu’il n’y paraît. Car le portrait de ce mistigri n’est qu’un prétexte pour dépeindre notre belle société et tous les mécanismes d’exclusion dont elle sait si admirablement faire preuve. Au bout du compte (du conte), vous vous apercevrez que Gus, c’est vous, c’est tout un cha(t)cun…

Le plus : rencontre à l’issue de la représentation. Le vendredi 14 février, à 20 h 30, au théâtre de Lons-le-Saunier. Durée : 1 h 15. Dès 9 ans. Tarif plein : 21 euros. Plus d’informations au 03 84 86 03 03.