Grands mots… Grands remèdes…

De qui se moque-t-on ?

0
119
Gérard Bouvier.

Nous semblons en difficulté. Pourtant les solutions ne manquent pas. J’en ai sélectionné quelques-unes. Pour les déserts médicaux, François Baroin préconise « un Big Bang territorial ». Le professeur Philippe Amouyel lui n’y va pas de main morte : pour éviter le retour du confinement « Il faut trouver la bonne mesure ». Beaucoup pensent qu’il faut accélérer la vaccination quand bien même nous ne disposerions pas des doses. Et éviter les vaccinodromes de sinistre mémoire. Mais plutôt implanter de grandes baraques pour vacciner à la chaine les volontaires comme les antivax en respectant les choix de chacun.

En réalité je suis de ceux qui pensent que la meilleure solution pour s’en sortir c’est de faire pour le mieux.

Personne n’est capable de dire où l’on va avec cette épidémie ? C’est bien l’occasion d’expliquer aux français, et sans langue de bois, ce qui va se passer dans les prochains mois. Parce que c’est usant de ne pas savoir.

Notre problème est d’avoir trop de solutions. Laquelle choisir puisque toutes sont les meilleures ? Je mets à part, bien sûr, les solutions qu’on nous impose qui sont de très loin les pires.

Beaucoup se demandent comment refuser le vaccin si on ne l’a pas le plus vite possible. C’est prendre le risque que d’autres le refusent avant nous. Et qu’on se retrouve encore à la traîne.

Et quand des citoyens hors la loi se rattroupent pour faire la fête en mettant la vie des plus fragiles en danger ne faut-il pas faire appel à leur responsabilité individuelle. Et si ça marche (il serait godiche d’en douter) on pourra étendre ce machin de haute stratégie aux délinquants, black bloc et serial killers.

En ces temps où l’on est en recherche d’espérance tant de voix voient ces voies s’ouvrir qu’il serait dommage de rater le coche.