Grands mots… Grands remèdes…

Une confinable

165
Gérard Bouvier

La Marie-Madeleine Bailly-Salins est une cancouane comtoise de mes amies qui ne manque pas de bon sens et les évènements de l’été lui on permit de proférer quelques propos irrévérencieux que je vous livre.

– Quand on avait de l’eau jusqu’à plus soif il fallait boire qu’ils nous disaient à nous les anciens. Ils nous montraient des dames infirmières qui faisaient boire les vieux. Même ceux qu’avaient pas soif ! Mais maintenant ils nous disent : « faut faire attention de surtout pas trop boire ! En plus de faire pisser, ça peut rendre malade de trop boire ! ». Du sûr que c’est à cause de la sècheresse ! Va falloir économiser ! Ils nous refont le coup des masques si ça se trouve !

– C’est sûr qu’il faut des lois pour protéger le maire, la police, les pompiers et le garde-champêtre ! S’il y a pas de lois à quoi on verra qu’elles sont pas appliquées !

– À la télé les présentateurs ils rigolent : « avant on nous disait ça maintenant on nous dit l’inverse ! ». Ils ont l’air instruits pourtant mais ils n’arrivent pas à comprendre que maintenant, du coup plus comme avant. Comment leur faire comprendre que l’actualité c’est aujourd’hui ? 

– Quand on n’avait pas de masques les gens pleurnichaient qu’on ne pouvait pas en mettre ! Maintenant qu’il y a des masques les gens pleurnichent qu’il faut les mettre. Alors ils les envoient foutre perdre au caniveau. Et une fois au caniveau ça étouffe les tortues dans la mer. Croyez pas que la vie est mal faite quand même ?

– Ils ont dit que 9% des français croient que la terre est plate. Mais si elle était plate mon durillon ne me ferait pas un mal de chien.

Marie-Madeleine vous êtes intenable ! On va vous confiner !