Grand Débat à Salins-les-Bains, un seul thème abordé : démocratie et citoyenneté

Une trentaine de personnes participaient au Grand Débat National organisé à Salins-les-Bains, animé et encadré par Yolande Guyoton, et Patrick Gury, tous deux sollicités par la Préfecture.

145
Les jeunes se sont exprimés.

 

Yolande Guyoton et Patrick Gury.

La première question de Yolande Guyoton « Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à participer à ce débat ? » a reçu des réponses variées.
« J’ai un peu de mal à me faire un avis sur tout ce qui se passe, et j’ai surtout besoin d’entendre mes concitoyens, identifier leurs besoins, connaître leurs pensées », « je veux me faire entendre » ou encore comme Maxime, étudiant, « je veux défendre la démocratie, la vraie, qui pour moi en France n’existe pas ».
Un enseignant précise « je suis présent ce soir par curiosité de ce que je peux entendre, de ce que l’on peut partager. Ce qui aurait pu m’empêcher de venir, c’est l’hérésie totale de ce Grand Débat qui pour moi est une manipulation de plus. Le Grand Débat National pour moi, il n’y en a qu’un, c’est celui du référendum prévu par la Constitution. Il suffirait d’en changer deux aspects. A croire que l’on a peur de ce que peut penser le peuple français ».

Des questionnements …

Que veut dire avoir le droit de vote ? Comment arriver à trouver sa place dans la démocratie française ? Les assemblées élues reflètent-elles les opinions des citoyens ? Le peuple a-t-il entre les mains les outils lui permettant de pouvoir avec objectivité décider, voter ? Ressenti d’une dérive autoritaire. Manque de démocratie à tous les niveaux. « Quand on décide des lois par ordonnance, c’est bien un recul de la démocratie ».

… Des idées parmi d’autres

Prendre en compte le vote blanc. Réfléchir à un autre mode de scrutin (proportionnel, scrutin de Condorcet). Redonner du pouvoir aux collectivités de proximité. Rétablir le septennat mais non renouvelable. Réécrire la Constitution (consultation des citoyens). Rééquilibrer le bicamérisme entre Assemblée Nationale et Sénat. Éduquer dès l’école à la politique, exercer et développer l’esprit critique. Écouter le point de vue des jeunes. Former les élus.

Des débatteurs de toutes générations.