Gilets jaunes et “gilets verts” main dans la main ?

Pour Europe écologie Les Verts (EELV), justice environnementale et justice sociale vont de pair. A trois mois des élections européennes, le parti propose dix mesures d’urgence « contre la vie chère et pour le climat ».

256
Brigitte Monnet, Sarah Persil, et Anne Perrin (de g. à d.), représentantes du groupe EELV Jura sud.

« La justice sociale et l’urgence climatique vont de pair » : pour Brigitte Monnet, maire (EELV) de Val Sonnette, de nombreuses revendications des gilets jaunes rejoignent des valeurs défendues de longue date par son parti. Une convergence des luttes (loin de toute idée de récupération politique) déclinée également par Anne Perrin, conseillère municipale à Lons-le-Saunier et de Sarah Persil, secrétaire du groupe Lons Sud Jura. Toutes bottent en touche le grand débat national, accusé d’être biaisé par des « questions orientées » et mettent en avant un « vrai débat », où les citoyens auraient une place centrale. EELV fait également 10 proposition d’actions urgentes « contre la vie chère et pour le climat » : par exemple moratoire sur la fermeture des services publics, des maternités, des lignes de train, des bureaux de postes ; Investir 30 milliards dans les transports en commun et l’usage du vélo, abandonner les projets routiers et les infrastructures inutiles, renationaliser les autoroutes, développer le fret ferroviaire ; 100% des recettes de la fiscalité écologique réinvestie pour que les Français fassent des économies d’énergie et lutter contre le changement climatique.

Un guichet unique pour la rénovation énergétique

A ce titre Sarah Persil réclame des garanties pour que les taxes carbone (sur les transports aériens et maritimes, sur les poids-lourds) qu’elle appelle de ses vœux ne servent pas « à renflouer les caisses de l’Etat » et soient « redistribuées à ceux qui en ont besoin ». Les militantes dénoncent aussi la fausse bonne idée de la voiture électrique, selon elles une « voiture nucléaire » dont les batteries pilleront les terres rares d’autres pays. Et préfèrent évoquer le renforcement des transports en commun avec cadencement par exemple. Ou « un plan de 20 milliards d’euros sur 5 ans dans la rénovation énergétique pour réduire les factures », sachant que le Jura compterait beaucoup de passoires énergétiques parmi les 4 à 5 millions de mal-logés français. Outre un guichet unique remplaçant le maquis d’aides disponibles, Anne Perrin a plaidé pour une avance de trésorerie aux bénéficiaires : qui peut en effet avancer des sommes conséquentes pendant des mois ? Dans notre région, le parti sera représenté aux élections européennes par le truchement d’Anna Maillard, une jeune écologiste de 37 ans.