Jura. Lons-le-Saunier. Géraldine Revy : à gauche toute

Pour les municipales, le peuple avant tout : la lédonienne est à la tête de la liste "Lons en commun", rassemblant gilets jaunes, citoyens, LFI, GDS, POI, etc. Rencontre.

667
Géraldine Revy sera tête de la liste rassemblant gilets jaunes, LFI, GDS et autres partis d'extrême gauche.

Géraldine Revy, d’où est née cette liste populaire ?

Des défenseurs des locataires OPH (Jean-Luc Buguet, Raymond Bertrand…) sont à l’initiative  de cette liste. A la base, c’est une liste citoyenne qui intègre des militants de différents partis : la France Insoumise (LFI), la Gauche Démocratique et Sociale (GDS, représenté par Jean-Marc Gardère NDLR), le Parti ouvrier indépendant (POI), etc.

De quel constat êtes-vous partis ?

Les personnes les mieux placées pour décider de leur quotidien, ce sont celles qui sont directement concernées. Donc pour Lons, ce sont les lédoniens ! On s’est dit qu’il fallait dépasser les appareils et les structures politiques : il n’y a pas eu de discussions entre partis, notamment en termes d’accords  programmatiques ou de répartition de places sur la liste.

Le mouvement des gilets jaunes vous a-t-il beaucoup influencée ?

Je suis gilet jaune comme bon nombre de colistiers, mais nous ne sommes pas représentants des gilets jaunes. Dans le pays, il y a une exigence de plus de démocratie y compris à l’échelon municipal. Notamment avec la mise en place du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) au niveau municipal.

Quel seront votre programme et vos mesures concrètes?

On a des propositions concernant la justice sociale, le “ vivre ensemble”, l’écologie, etc. Pour la cantine scolaire, on propose d’instaurer  des tarifs dégressifs en fonction des revenus, qui peuvent aller jusqu’à la gratuité. Idem pour le portage de repas à domicile pour les seniors, dont la qualité peut être améliorée.

Mais aussi ?

La création d’un centre de santé pluridisciplinaire, où la mairie rémunère des personnels de santé. Pour l’hôpital, plus de moyens et de lits ; la création d’une régie funéraire ; ainsi d’une manière générale que la re-municipalisation des services publics pour les rendre accessibles à tous.

Avez-vous d’autres idées concernant les transports ou le social ?

Des transports publics gratuits, ainsi le cas échéant que des vélos ou des trottinettes. La création de places en EHPAD, de places d’accueil pour les SDF et les migrants (y compris les mineurs), et d’un foyer de jeunes travailleurs.

Comment comptez-vous financer toutes ces dépenses ?

On ne fera pas tout d’un coup, mais il faut savoir emprunter entre autres, pour faire de réels investissements.

Propos recueillis par Stéphane Hovaere.

Bio express

Géraldine Revy, 40 ans, est enseignante spécialisée.  Se définissant comme « militante féministe et syndicale », elle fût secrétaire du PCF lédonien à partir de 2009, avant de rejoindre les rangs de la France Insoumise (LFI) en 2017. Elle fût deux fois candidate aux municipales à Lons sous la bannière PCF en 2008 et 2014. Elle est mère de deux enfants.