GCM 44 : une association de reconstitution historique aux multiples facettes

Pascale De Sousa est vice-secrétaire de l’association bourguignonne GCM44 (Groupe de Conservation de la Mémoire 44) qui participe à des commémorations de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi à des camps historiques dans toute la France.

0
350

Membre depuis 2014, Pascale de Sousa est venue à la reconstitution historique un peu par hasard.
« Mon frère aîné est l’un des fondateurs de l’association. Pour lui c’est une passion depuis son plus jeune âge. J’ai donc toujours un peu baigné dans l’atmosphère de ses collections et de ses sorties, mais sans pour autant sauter le pas et faire de la reconstitution mon propre loisir. Un jour, l’association était en manque de reconstitueurs pour l’une de ses commémorations, il m’a prêté une robe militaire pour faire le nombre et je ne l’ai plus jamais enlevée. Il faut dire que je suis très attachée au devoir de mémoire. Le sacrifice de ces hommes et femmes pour notre liberté, est pour moi quelque chose que les jeunes générations ne doivent pas oublier et il est de notre devoir de transmettre pour ne pas que ces années noires reviennent. C’est la raison d’être de notre association. Beaucoup pensent que nous sommes des nostalgiques de la guerre et de ses atrocités, alors qu’en fait c’est totalement l’inverse ».

Un gros travail de recherches

Aujourd’hui vice-secrétaire, elle souhaitait plus s’investir dans son association :
« Après avoir fait mes armes dans l’association en tant que membre, ma formation administrative m’a conduite tout naturellement à rejoindre le comité directeur au poste de Secrétaire adjointe.
 En 2018, notre association a été approchée par le Président du comité Auxonnais du Souvenir Français. Il souhaitait organiser une manifestation d’ampleur à l’occasion des commémorations du 8 mai. Nous avons donc planté nos tentes dans l’enceinte du Château Louis XI à Auxonne pendant trois jours. Ainsi petits et grands ont pu se familiariser avec la vie civile et militaire pendant cette période agitée. Étant la régionale de l’étape, j’ai participé à la mise en place de ce camp… Ce fut une grande fierté car cette manifestation a attiré plus de 1 000 personnes sans compter les enfants et les scolaires ».
Pascale De Sousa collabore aux commémorations et différents camps auxquels l’association participe dans différentes tenues Militaires – Nurse Américaine, personnel féminin de la RAF (Royal Air Force), mais aussi en civile Française des années 40.
« Je choisis mes tenues, un peu en fonction de mes envies et des projets de sorties. C’est un gros travail de recherches, d’abord photographiques, puis ensuite vient le moment d’écumer les sites spécialisés, les vide greniers, les sites de vente d’occasion. Il y a aussi un réseau de reconstitueurs, on se revend des pièces qui ne nous intéressent pas ou plus… Je suis toujours à l’affut aussi de maisons qui se vident. Je plaisante en disant aux gens, moi ce qui m’intéresse, c’est ce qui est tout au fond de vos greniers, mités et poussiéreux… Plus il y en a, et plus ça a de chance de me plaire ! ».

L’association bourguignonne GCM44

Aujourd’hui, GCM 44 est forte de sa quarantaine de membres originaire de la région dijonnaise, mais aussi du Jura et de la Saône et Loire.
Les membres conservent leurs propres collections qu’ils présentent lors de différentes manifestations ou commémorations dans la région, mais aussi la France entière.
En 2019, plusieurs membres se sont notamment rendus en Normandie pour les 75 ans de la Libération de la région.
La plupart des membres possèdent un ou plusieurs véhicules de collection, mais le but principal est de préserver le devoir de mémoire, et de conserver différents objets, vêtements de l’époque.
Plusieurs thèmes sont en général abordés : soldats américains, personnels hospitaliers, résistants, etc. Les civils ont aussi leur place avec la mise en place quand l’espace le permet de la reconstitution d’un commerce français de l’époque.
Pascale De Sousa souligne que « l’association est en perpétuelle évolution, et cherche toujours de nouveaux membres désireux de s’investir dans le devoir de mémoire ».
« Nous mettons notre savoir-faire au service des Mairies, des écoles ou tout autres structures désireuse d’organiser une manifestation sur le thème des années 39/45, pour leur cérémonies patriotiques ou autre conférence ».

L’année 2021, encore une année incertaine…

« L’association GCM44 se mobilise pour un événement qui aura lieu à Genlis en septembre 2021, mais nous ne pouvons pas en dire plus à l’heure actuelle », indique Pascale De Sousa.
« Il devait avoir lieu à l’origine en avril, mais l’organisateur a préféré reporter du fait de la crise sanitaire.
Nous organisons même pour la première fois notre Assemblée Générale par correspondance cette année. Nous espérons quand même que les commémorations pourront avoir lieu cette année, et que les camps auxquels nous participons habituellement, pourront être organisés, dans des conditions sanitaires sans doute adaptées. Nous avons hâte de nous retrouver mais aussi de retrouver le public pour transmettre nos savoirs ».

Pour plus d’informations sur l’association GCM44 :
Page Facebook : GCM 44 – Groupe de Conservation de la Mémoire 44

Email : asso.gcm44@gmail.com