“Garde la pêche !”, la belle histoire des jeunes des quartiers

Plusieurs lycéens de la Marjorie tournent une web-série à épisodes, prélude à d’autres projets cinématographiques plus ambitieux.

0
122
Le premier épisode a été tourné à la Marjorie, et dans le bien nommé Café de la paix à Lons.

Ils ouvrent le champ des possibles

Ils s’appellent Nasim, Abel et Zyad. Trois copains âgés de 16-17 ans qui sont nés et ont grandi dans le quartier de la Marjorie à Lons-le-Saunier. Trois jeunes scolarisés au lycée le Corbusier ou à Montciel, comme tant d’autres.
Signe distinctif ? Des rêves et l’envie de les réaliser, nourris devant des films ou des vidéos vues sur Youtube et les réseaux sociaux. Omar Sy, Malik Bentalha, Jamel Debbouze et les acteurs des « Deguns », autant de stars qu’ils admirent et qu’ils aimeraient imiter un jour, qui sait ? En attendant, les jeunes lédoniens surfent sur le succès de « La mental », une fiction tournée l’an dernier (grâce à la Maison Commune et à l’association Espace Scénique), et qui a connu un joli succès dans le quartier et au-delà.
De quoi encourager Nasim, Abel et Ziad à remettre le couvert à travers une autre web-série intitulée « Garde la pêche ! » : l’histoire de deux frères, un footballeur, l’autre au chômage qui s’entraident pour essayer de s’en sortir, avec la participation d’une dizaine d’acteurs en tout. « Une course à la réussite qui encourage à croire en ses rêves » précise Hassan Lahbadi, vice-président de l’association « Trait d’union », qui intervient en tant que facilitateur du projet.

Nasim, Abel et Ziad remettent le couvert à travers une web-série intitulée « Garde la pêche ! »

Un long-métrage cet été ?

Le 1e épisode (durant 15 à 20 minutes) a été diffusé sur les réseaux sociaux et Youtube début février, suivront quatre autres épisodes jusqu’en juin, mis en ligne à raison d’un environ par mois. Et ensuite ? Les compères ont déjà un projet plus ambitieux en tête :
« un court ou un long métrage tourné cet été » pour approfondir l’histoire et leur passion naissante. Une passion qu’Abel vit autant devant que derrière la caméra, à tel point qu’il se verrait peut-être un jour en faire une activité principale à l’image de Thierry Vallino.
Le réalisateur de « Garde la pêche ! » n’est en effet autre qu’un réalisateur professionnel lédonien, conseiller municipal de la majorité par ailleurs (lire encadré). De quoi structurer le projet qui avance avec toute l’énergie débordante, les surprises…et les vannes potaches de ses jeunes initiateurs. Lons Angeles est dans la place !

A suivre : « Garde la pêche ! » sur réseaux sociaux et Youtube.

Un pro aux manettes

Nasim, Abel et Ziad le reconnaissent : leur ange gardien s’appelle Thierry Vallino. Riche de 20 ans d’expérience, il leur apporte ce qui leur manque : un cadre, un savoir, une méthode. « J’ai déjà réalisé des courts métrages avec des lycées option cinéma à Besançon ou Bourg en Bresse » confirme l’intéressé.
« J’ouvre le champ des possibles, car cette envie de faire et d’aller au bout, c’est admirable. Je leur transmets mon savoir, du clap à la prise de son, et au réglage des lumières et des images ». Le réalisateur a aussi des idées dans ses cartons, comme « inviter ces jeunes à assister à un tournage dans la région », voire pourquoi pas créer un festival de courts-métrages, à l’instar de ce qui existe déjà à Saint-Amour avec le festival de cinéma homonyme.