Football : le CS Auxonnais dans la tourmente

Le CS Auxonnais a fait l'objet d'une relégation administrative de régional 2 à régional 3, assortie de sanctions financières et d'une suspension de toutes fonctions officielles de trois ans à l'encontre du président et du secrétaire du club. Explications.

0
191
Rémi Robardet ,inquiet pour le devenir du club.

En février, lors du traitement de demandes de licences émanant du CS Auxonnais, la Ligue détecte une anomalie : plusieurs demandes présentent le même certificat médical. Il n’en fallait pas moins pour suspecter un processus de photocopie de demande de licence préremplie par les médecins sans avoir vu les joueurs. Aussi, le président Rémi Robardet a reconnu les faits dénoncés par la Commission régionale des statuts règlements et obligations des clubs, il ne fera pas appel devant la commission supérieure de la fédération.
Aussi, nous l’avons rencontré, touché moralement par sa suspension de trois ans et surtout préoccupé par le devenir du club, lui qui a passé plus de quarante années au service du football Auxonnais dont une vingtaine à la présidence.
“Oui, nous avons contourné le règlement et nous l’avons reconnu. En fait, suite à des événements internes au club qui ont abouti à une exclusion de joueurs, nous avons été obligé de recruter pour pouvoir continuer la saison. Aussi, dans l’urgence et avec notamment les difficultés qu’on connait pour obtenir en temps voulu des rendez-vous chez les médecins, nous avons utilisé des bordereaux préremplis par les médecins pour ces nouvelles recrues qui ont tout de même été vues par les médecins après. Le comble est que le confinement arrivant, ces nouveaux joueurs n’ont pas joué un seul match! “, précise le président.

Continuer à aider le club…

“Le secrétaire et moi-même ne méritons pas une telle sanction après quarante ans de travail et de pur bénévolat au service du club. Gérer un club comme celui-là demande beaucoup de travail, de temps libre. C’est une préoccupation permanente pour gérer l’administratif, le sportif, les équipes jeunes, l’école de football, les déplacements, l’organisation des manifestations extra-sportives comme nos lotos qui sont indispensables à la bonne marche financière du club, et plein d’autres choses … Enfin, cette sanction de trois ans de suspension par la Ligue nous fait mal aussi car nous sommes inquiets pour la gestion future du club. Notre préoccupation pour l’instant est de savoir si nous pouvons faire tout de même partie du comité directeur sans avoir de fonction, simplement pour la pérennité du club, en aidant la nouvelle équipe dirigeante dans ses démarches administratives et la connaissance de tous les rouages qui font fonctionner un club. On ne peut pas abandonner notre club de coeur comme ça !”, s’inquiète Rémi Robardet.
Lequel conclut :
“Beaucoup de joueurs, notamment les joueurs de l’équipe A bien que reléguée en R3 (6e de la poule C en Régional 2 avant l’arrêt des championnats pour cause de coronavirus), restent solidaires avec nous et sont prêts à repartir avec le club comme l’entraîneur actuel Moustapha Larhrizzi”.
Une assemblée générale (mouvementée) a eu lieu vendredi 3 juillet dernier. Le nouveau comité directeur élira donc très prochainement le bureau qui conduira le club la saison prochaine…