Foncine-le-Bas : Gilles Morel honoré

L’ancien maire et son association  "Les amis de la forge Liboz"ont été distingués pour leur travail qui a permis de sauver cette dernière.

0
67
La forge a été sauvée par " les amis de la forge Liboz" et son président, Gilles Morel.

Jacques Hugon, président du Rotary Club de Champagnole a remis le prix « Servir » à Gilles Morel pour son action en tant que président des “amis de la forge Liboz”. Selon Alain Gicquaire, secrétaire du Rotary, « Ce prix souligne autant la conservation d’un patrimoine que la capacité de Gilles Morel à mener une action qui fait participer tous les acteurs du territoire ».
L’affaire n’était en effet pas gagnée à la base : la forge a été très abîmée par la crue de 1990. Gilles Morel, alors maire de Foncine le Bas, a contacté la famille après le décès de son propriétaire  pour obtenir l’autorisation de  bâcher  le bâtiment afin que les grosses détériorations cessent.
« Il l’a fait seul et bénévolement » souligne Alain Gicquaire. Au décès de la centenaire, nouvelle propriétaire, il a convaincu les héritiers de faire don de cette forge à la commune, puis il a convaincu de justesse le conseil municipal  d’accepter le don. Comme les élus étaient très réticents, il a proposé la création d’une association pour sauver la forge et pour en assurer l’animation par la suite. La forge ayant été sauvée grâce au travail des bénévoles  de l’association, a changé de nom pour devenir ” les amis de la forge Liboz”.

Les arrêts photo « très très nombreux »

Selon Alain Gicquaire, « Le travail de bénévolat de Gilles Morel a été total et exemplaire, utilisant son propre matériel et bien sûr ses  parfaites connaissances en matière de charpente et de menuiserie… Il a initié des travaux colossaux (dalle, etc.) en effectuant les démarches intellectuelles liées aux travaux ( calcul de charge, de résistance, etc.). Bref si le Rotary a honoré l’association  au travers de son président, c’est un peu “injuste” que lui même ne soit pas davantage mis sous les feux de la rampe.  Au sein du village nous avons désormais une forge qui attire l’attention des touristes de passage. Les arrêts pour prendre une photo de la forge sont très très nombreux ( sans exagération!).
Les plus hostiles au projet,  restent assez admiratifs du travail réalisé. Le pari de certains détracteurs qui prédisaient une mort de l’association très rapide sont obligés de reconsidérer leur pronostic ».
Au final, la reconnaissance par différentes instances publiques  et associatives  constituent un encouragement pour les bénévoles de l’association, qui compte des membres dans des départements parfois éloignés (Landes, Orne, etc.). En effet beaucoup de fonciniers expatriés restent attachés à ce patrimoine de leur enfance. Les derniers travaux en cours attestent de l’intérêt que portent à la forge des personnes que seule la passion anime.